Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Démarquez-vous, rejoignez le SPA !




Connaissez-vous la dernière tendance qui fait fureur au Mobile World Congress de Barcelone, qui est à la téléphonie mobile ce que le salon du chocolat est à la gourmandise ? Pour être dans le ton, branché voire même en avance sur son époque, il faut désormais appartenir à un groupe bien spécifique : les SPA. Comprenez, «Surtout Pas Apple ». En clair, il vous faudra être Blackberry, Androïd ou Windows Phone. Mais certainement pas iPhone.

L'intérêt d'une manifestation comme celle qui se déroule actuellement à Barcelone est de donner une photographie assez précise du marché de la téléphonie mobile. D'un côté, il y a les fabricants de téléphones, arc-boutés sur un système d'exploitation, propriétaire ou non, aux capacités limitées. Il en reste. De l'autre, on retrouve les constructeurs de smartphones, bien décidés à tout balayer sur leur passage. Il faut dire que les effets d'annonce se multiplient. On a appris par exemple que 60 000 Google Phone étaient vendus chaque jour dans le monde. Réponse d'Apple, c'est encore loin de ce que fait l'iPhone quotidiennement ! Et pan sur le bec. Chacun, persuadé de son système d'exploitation et de la qualité de ses graphismes, crie à l'innovation et à la nouveauté. Des portables bodybuildés, ultrafins, aux lignes futuristes... Inutile de chercher le détail, il faudra une petite dizaine de jours aux spécialistes pour digérer ce flux ininterrompu de nouveautés.
Le plus intéressant dans ce congrès, c'est l'utilisation finale que l'on fera de notre téléphone mobile. Tous les constructeurs, et pas un n’est absent de cette réflexion, regardent du côté de l'entreprise et des applications professionnelles. Un Eldorado ! Car incontestablement, c'est là que se trouve l’argent indispensable pour soutenir le développement d'applications nouvelles. Et en feuilletant le catalogue des innombrables propositions, le voyage et surtout le voyage d'affaires deviennent des niches qu'envahissent tous les constructeurs. Gestion de son voyage, agenda embarqué, récapitulatif de commande, confirmation d’hôtel, réservation de taxi ou de restaurant, sans oublier les liens avec les serveurs d'entreprise, essentiels pour maintenir un contact direct avec le travail en déplacement. À Barcelone, le contenu semble dépasser le contenant. Il ne sert à rien de s'extasier sur la capacité d'un écran couleur si celui-ci n'est bon qu'à animer un « pacman » de première génération. Nous avons des noms et des exemples à citer ! BlackBerry, par exemple, a bien compris qu'il se devait de développer de nombreuses applications professionnelles pour survivre à la vague Apple. Il n'est pas le seul, Google a fait la même démonstration en omettant de rappeler que l'on doit à la firme à la pomme ce regain d'intérêt pour ce qui, à l'origine, n’est qu’un simple téléphone.
Mais tous le promettent, le jurent, en sont persuadés : le monde de demain ne sera que mobile. Paroles de vendeurs ! Heureusement, nous savons vous et moi que les extrêmes en matière de technologie sont comme les promesses électorales et ne durent que le temps d'une campagne. Je me demande s’il n’y a pas une appli iPhone pour gérer les promesses ?

Marc Dandreau

Mercredi 17 Février 2010


Notez