Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 18 Avril 2010

Déplacements et rapatriement des collaborateurs : les alternatives à l’avion



Tous les moyens sont bons pour trouver une solution de transport lorsque les aéroports sont fermés. Le système D joue à plein. Petit catalogue des alternatives imaginées depuis vendredi.



DR SeaFrance
DR SeaFrance
- Pour rentrer de Grande Bretagne ou y aller, si l’Eurostar est plein le ferry fonctionne toujours. L’activité de la Brittany Ferries s’est accrue de 30 % au départ de la France, depuis Caen, Cherbourg, Saint-Malo et Roscoff, vers le Royaume Uni et l’Irlande. Idem pour SeaFrance au départ de Douvres. La compagnie, qui avait cessé le transport de voyageurs sans véhicule depuis octobre dernier car cette activité était déficitaire, l'a reprise provisoirement "tant que la situation le nécessitera", selon une porte-parole de SeaFrance. Cet afflux tombe à point nommé pour la compagnie, qui affronte actuellement des difficultés financières. Attention, les retours des britanniques (fin de vacances scolaires) provoquent une certaine saturation. Un Britannique bloqué en France a même acheté un vélo pour pouvoir embarquer sur un ferry… qui n’avait plus de billets pour les piétons, mais en avait pour les cyclistes, rapporte l'AFP.

- Autre solution pour se déplacer sur le sol européen, les autocars fonctionnent à plein, notamment ceux d’ Eurolines qui disposent de lignes régulières pour toutes les capitales européennes. Départ de Paris notamment, Porte Maillot. Les gares routières des pays est-européens, très habitués des autocars, peuvent constituer des pistes intéressantes. Idem en Espagne et en Italie.

- Les locations de voiture ont également été prises d’assaut, avec des hausses de prix à la hauteur de l’appétit des voyageurs et des parcs vidés rapidement. Tant et si bien que le co-voiturage prend le relais. Le site Road Sharing, par exemple, a vu son activité exploser. "En une heure, des milliers de personnes ont proposé de partager un trajet", indique le site. Le plus important site allemand de covoiturage a également enregistré une hausse de fréquentation de 30 %. En France, il est possible de s’adresser à covoiturage.com, 123envoiture.com ou comove.com

- Autres gagnants, recrutés à prix d’or, les taxis, sollicités y compris pour des trajets très longs comme Oslo-Bruxelles, Bruxelles-Francfort ou Bruxelles-Londres. Le malheur des uns peut faire le bonheur des autres...