Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mardi 11 Octobre 2016

Des VTC proposent de financer un fonds de garantie pour les taxis


L'Unam – groupement de VTC dont fait partie Uber – propose à l'Etat français de financer un fonds de solidarité pour les taxis. Son objectif ne serait pas de racheter leurs licences, mais d'aider les personnes qui sont "en situation de détresse avérée".



A chacun ses campagnes: alors que certains services de VTC lancent une pétition "Sauvez les VTC", Le Figaro a obtenu une copie d'une proposition faite à l'Etat par l'Union des nouveaux Acteurs pour la mobilité (Unam), un regroupement de VTC dont fait partie Uber. L'organisation ne soutient pas le fonds de garantie prévue par la loi Grandguillaume pour racheter les licences des taxis mais propose de créer un fonds de solidarité qui viendrait en aide aux personnes physiques "en situation de détresse avérée". Ainsi, les plates-formes qui louent des licences à leurs chauffeurs serait écartées du dispositif.

Ce fonds mis en place pour 5 ans serait confié à une "entité privée et interprofessionnelle, en lien étroit avec les pouvoirs publics". L'Unam accepte de le financer mais rejette les idées proposées comme une taxe sur les réservations, d'un droit sur les nouvelles inscriptions de VTC ou encore d'une taxe sur les chiffres d'affaires des taxi et VTC

En contrepartie, l'organisation de VTC demande que l'Etat accompagne i["la nécessaire transition à long terme [du secteur] pour ouvrir le marché à plus de concurrence"]i. Elle réclame entre autres une obtention plus rapide de la carte professionnelle des VTC mais également "la réduction des barrières à l'entrée et des coûts récurrents pour conduire un taxi", comme une baisse les coûts des assurances, licences et formation.
Notez


Tags : VTC



1.Posté par Driver75 le 12/10/2016 15:31
unam est égale aux applications vtc et charognard aucunement les vtc, jamais de la vie.
Une véritable mascarade leur campagne digne d'une propagande à l ancienne, ils veulent saignées à mort les chauffeurs VTC avec des tarifs indigne et ils veulent que la jungle continue.
Ils ont oublié qu' ils ne sont pas des chauffeurs vtc, ils ne sont pas concernées par cette profession donc la loi vous pouvez rien faire sa vous concerne pas .



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.