Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des arbres trop hauts détournent Air France de Cayenne


La vie quotidienne d'un aéroport dépend parfois de détails... sérieux. L’aéroport de Cayenne a ainsi un problème avec quatre arbres qui empêchent de décoller ou d'atterrir avec un bon angle sur la piste. Beaucoup trop hauts, ils ont obligé un avion d’Air France qui faisait la liaison entre Fort de France et la Guyane, le 18 janvier 2012, à se détourner vers le Suriname voisin. Samedi, c'est le Président de la République qui est attendu à Cayenne...



Des arbres trop hauts détournent Air France de Cayenne
Le vol Air France entre Fort-de-France et la Guyane du 18 janvier 2012 n’est pas parvenu à se poser comme prévu, et cela malgré trois tentatives. En désespoir de cause, l’appareil est allé atterrir au Suriname. La raison de la difficulté de la compagnie française ? Quatre arbres trop hauts en début de piste. Depuis deux ans, ces grandes «tiges» causent bien des soucis aux autorités aéroportuaires. La solution la plus simple aurait été, évidement, de les élaguer voir de les couper. Mais situés sur un terrain privé, ils ne dépendent pas de l'emprise de l'aéroport. Une seule alternative donc, l’évitement. Des études ont été menées pour trouver la bonne trajectoire, qui impose une approche à pente plus forte que les 5 % standards. Conséquence immédiate, si la visibilité n'est pas bonne, c'est la remise de gaz obligatoire. La procédure, mise en place depuis le 15 décembre dernier, n'a dans un premier temps causé aucune difficulté aux équipages. Mais voilà, le système d'aide à la radio-navigation (ILS, Instrument Landing System) de l'aéroport de Cayenne qui assiste les pilotes dans leurs manœuvres d’approche est en panne depuis quelques semaines. Les navigants ne peuvent maintenant plus que se fier aux instruments de bord et leurs yeux pour se poser sur la piste, avec des arbres qui cachent toujours la vue sur le tarmac. Ainsi après trois tentatives infructueuses, les pilotes d'Air France ont été obligés de remettre les gaz et d'aller atterrir au Suriname. Samedi, c'est l'avion présidentiel de Nicolas Sarkozy qui doit se poser à Cayenne. Si le vent ne souffle pas dans le bon sens et oblige à prendre la piste 08.... Il devra aller se poser ailleurs. Un hélicoptère devrait être prépositionné au Surinam pour faire le rapatriement, au cas où !