Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des bactéries peuvent survivre jusqu’à 7 jours dans un avion


Les voyageurs d’affaires hypocondriaques n’ont pas intérêt à lire les conclusions de la recherche menée par Kiril Vaglenov de l'Université Auburn (Alabama) et présentée le 20 mai lors de la conférence de l’American Society for Microbiology. Les deux bactéries SARM et E. Coli sont capables de survivre plusieurs jours dans un avion.



Les chercheurs ont placé le staphylocoque doré résistant aux antibiotiques (SARM) et l'Escherichia coli (E. Coli), responsables tous les deux d’infections graves, sur les surfaces d’une cabine souvent manipulées par les passagers comme les accoudoirs, les tablettes, les poignets des toilettes, les volets de hublot et le tissu de la poche du siège où sont rangés les magazines. Ils ont ensuite étudié le temps de survie des bactéries sur ces objets. Ils ont découvert que le SARM pouvait survivre jusqu'à 168 heures, soit sept jours, sur la poche avant du siège. L'E. coli est un peu moins résistant. Il n'est capable de survivre "que" 96 heures (4 jours) sur les accoudoirs. «Notre recherche montre que ces bactéries peuvent survivre plusieurs jours sur certaines surfaces, ce qui pose un risque de transmission par le contact avec la peau», a conclu Kiril Vaglenov. Le scientifique et ses collègues vont maintenant tenter de trouver «des stratégies plus efficaces de nettoyage et de désinfection, ainsi que sur des tests de matériaux résistants naturellement aux microbes».