Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Jeudi 12 Février 2015

Des chauffeurs UberPop ont été interpellés en France


UberPop est illégal en France depuis le 1er janvier 2015. Malgré cette menace, Uber a continué de proposer son service qui transforme les particuliers en chauffeur le temps d'une course. L’État a donc sévi. Selon Le Monde, une trentaine de chauffeurs UberPop franciliens ont été interpellés depuis le début de l'année.



La préfecture de Police de Paris a envoyé au procureur de la République une trentaine de dossiers concernant des chauffeurs UberPop depuis le début de l'année. Les premières poursuites envers ces particuliers, chauffeurs d'un jour grâce à l'appli du VTC californien, vont bientôt être lancées. Le commissaire de police Pierre-Etienne Hourlier, chef de la division de la prévention et de la répression de la délinquance routière de la Préfecture de police, a confirmé au Monde que les chauffeurs d’UberPop étaient «particulièrement visés depuis plusieurs semaines» lors des contrôles de la police des taxis. Il précise que «Au cours du seul week-end des 7 et 8 février, six interpellations ont eu lieu». Les conducteurs encourent des peines pouvant aller jusqu'à un an de prison, 15 000 euros d'amende, une suspension de permis de conduire de 5 ans et la confiscation de leur véhicule, s'ils sont reconnus coupables d'exercice illégal de la profession de taxi.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.