Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des circuits de correspondance plus rapides à CDG


Les voyageurs d’affaires en transit dans les terminaux 2E et 2F de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle vont gagner du temps lors de leurs prochains déplacements. Les deux installations profitent désormais de nouveaux circuits de correspondances avec des accès directs, plus simples et plus rapides.



Crédit Aeroports de Paris LUIDER Emile LA COMPANY
Crédit Aeroports de Paris LUIDER Emile LA COMPANY
Tous les voyageurs en transit dans les terminaux 2E et 2F (qu'ils soient en provenance d'un pays de la zone Schengen ou non) suivent désormais de nouveaux cheminements piétons directs jusqu'à leur nouvelle porte d'embarquement, sans avoir à sortir en zone publique. De plus, les passagers en provenance d'un pays de la zone Schengen vers une destination internationale, ne repassent plus de contrôle d'inspection filtrage. D'où un gain de temps moyen estimé au minimum à 10 minutes par rapport à l'organisation précédente. «Les nouveaux circuits de correspondances du hub de Paris-Charles de Gaulle renforcent la compétitivité de la 1ère plate-forme de correspondances européenne. Aéroports de Paris a investi pour cela près de 100 millions d'euros. Avec cette nouvelle organisation, près de 10 000 voyageurs vont emprunter chaque jour ces circuits, gagner du temps, mais surtout disposer d'un parcours plus fluide et plus simple», explique Franck Goldnadel, Directeur de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle.

Comment ça marche ?
Exemple d'un passager qui arrive de Lisbonne et repart pour Shanghai via Paris-Charles de Gaulle.
Le passager passe un contrôle d'inspection filtrage à Lisbonne et arrive au terminal 2F (terminal Schengen). Depuis le terminal 2F, il emprunte un passage piéton direct vers le terminal 2 E (terminal international). Il n'a plus à passer par la zone publique et ne subit plus de nouveaux contrôles de sûreté.
Ce dispositif marque l'achèvement de la transformation du hub de Paris-Charles de Gaulle lancée en 2012, avec l'ouverture du Hall M, en juin, suivi par le regroupement des vols Air France et de ses partenaires de l'alliance Skyteam dans les terminaux E et F, en octobre dernier.