Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des passagers d’EasyJet se cotisent pour que 4 personnes quittent un avion trop chargé


Le vol EasyJet Liverpool-Genève du 18 janvier 2013, qui dépassait de 300 kg le poids autorisé pour décoller, a été le théâtre d’une négociation hors norme pour trouver 4 volontaires acceptant de descendre de l’avion. Les passagers auraient organisé une collecte pour doubler l’offre de la compagnie et ainsi rendre le débarquement plus attractif financièrement.



Des passagers d’EasyJet se cotisent pour que 4 personnes quittent un avion trop chargé
L’avion EasyJet qui devait s’envoler de Liverpool à 7h05, le 17 janvier 2013, était trop lourd à cause d’une «proportion exceptionnellement élevée de passagers masculins», a expliqué la compagnie. Le pilote a alors proposé 100 livres de compensation et un vol dans la journée afin de trouver 4 volontaires acceptant de descendre de l’appareil. Mais personne n’a été tenté par cette offre, selon le journal Liverpool Echo. Des passagers ont alors eu l’idée d’organiser une collecte afin d’augmenter la somme proposée. Plusieurs voyageurs auraient ainsi mis la main à la poche et permis d’augmenter la compensation à 200 livres par volontaire. Cette nouvelle proposition a su séduire quatre passagers qui ont pris l’argent et un vol plus tardif. Ces manœuvres ont abouti à un retard de 90 minutes environ.
Le transporteur a reconnu qu’il avait été nécessaire de demander à 4 personnes de quitter l’appareil, mais réfute la participation des passagers dans la négociation. «Pour autant que nous puissions l'établir, aucun autre arrangement entre les passagers n’a été fait. EasyJet a des politiques en place pour faire face à cette situation et il n'est donc pas nécessaire pour les passagers de prendre ce genre de mesure». Ce n'est pas ce que racontent certains passagers, dirait-on...