Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des pilotes d’EasyJet ont oublié que la piste était en travaux


L’organisme britannique en charge des enquêtes sur les accidents aériens au Royaume-Uni, Air Accidents Investigation Branch, a révélé le 14 février 2013 qu’un avion Easyjet était passé près du drame lors d’un décollage au départ de l’aéroport de Prague. Les pilotes avaient «oublié» que la piste était raccourcie à cause de travaux.



Des pilotes d’EasyJet ont oublié que la piste était en travaux
En juillet 2012, la piste de l’aéroport de Prague était en travaux. Le chantier réduisait la longueur du tarmac de 3 715 mètres à 2 500 mètres. Des pilotes d’un avion Easyjet qui redécollait en direction de l’aéroport de Londres Stansted, ont oublié cette information lors de la manœuvre. Ils ont utilisé les paramètres de la piste initiaux lors de leurs calculs et n'ont découvert l’existence du chantier qu'au moment où il a été à portée de vue. L’avion a heureusement réussi a décollé sans heurt mais est passé très près des travaux. L’enquête montre que plusieurs facteurs ont conduit à cette erreur. Une annonce avait prévenu les navigants de la modification temporaire de la longueur «mais elle a été notifiée en anglais avec un fort accent», selon l’AAIB. Elle n’a donc pas marqué l’esprit de l’équipage et le co-pilote n’a pas retranscrit cette information sur le plan de vol. De plus, ils disposaient de manuels montrant les deux longueurs de pistes, ce qui n’aurait pas aidé les pilotes à réaliser leur erreur, selon le commandant de bord. Lors de son entretien, il a également précisé qu’ils étaient à la fin d’une longue période de service. La fatigue pourrait donc expliquer aussi en partie ces erreurs d’inattention. Les deux navigants ont également reconnu qu’ils avaient reçu la visite d’une connaissance pendant le briefing, ce qui a également perturbé les préparatifs du décollage. Néanmoins, le pilote pointe du doigt que les contrôleurs du trafic aériens ne les ont pas averti et qu’aucune signalisation au sol n’indiquait que la piste était réduite.