Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Des prix dans les étoiles




Qu’il s’agisse des grandes plateformes hôtelières ou des observateurs, les acteurs de l’hôtellerie s’accordent sur le fait que les prix chutent fortement, et notamment dans l’hôtellerie haut de gamme. Une bonne nouvelle pour les acheteurs en ces temps de restriction budgétaire ! Parallèlement, la réforme du classement hôtelier et l’arrivée de la cinquième étoile viennent d’être officialisées, laissant craindre une nouvelle remontée des tarifs. Encore faut-il que les hôteliers puissent investir dans cette cinquième étoile.

C’est officiel, les hôteliers pourront demander la certification tant attendue à compter du 1er janvier 2009. Le secrétaire d'Etat au Tourisme Hervé Novelli l’a annoncé jeudi, la grille des critères de sélection -vieille de 22 ans- va enfin être modifiée. Difficile de prédire quel impact cela aura sur les fluctuations des tarifications. Après une hausse de 30% ces cinq dernières années, la tendance s’est inversée depuis cet été. Et le tourisme d’affaires n’y est pas étranger. Avec une clientèle affaires représentant 36% des unités au niveau national, et jusqu’à 60% en agglomération, l’hôtellerie française subit de plein fouet le ralentissement économique. Et quand la demande baisse, les prix baissent aussi, c'est la loi du marché. Une tendance qui devrait moins se faire sentir chez les futurs étoilés : «La baisse des prix devrait être plus douce pour les établissements qui auront la chance d’obtenir une cinquième étoile» confirme Jean-Philippe Bosse du cabinet Protourisme. Parallèlement, l’arrivée de cette cinquième étoile va donner au secteur une bien meilleure visibilité pour la clientèle étrangère à fort pouvoir d’achat, majoritaire sur ce segment, et peut-être ainsi relancer la demande et donc les prix. Une manne pour le fleuron de l’hôtellerie 4*. Mais aussi un fort investissement pour obtenir la distinction 5* que les hôteliers ne pourront pas tous se permettre au premier trimestre 2009. Un retard sensible des réservations pour cette période est déjà enregistré, et difficile de prévoir une quelconque remontée à l’heure des premiers impacts de la crise sur l’économie réelle.
En attendant, mieux vaut profiter des promotions qui s’enchaînent dans l’hôtellerie. Pour Jean-Philippe Bosse, «Même sur des dernières minutes, des promotions allant jusqu’à 60% sont disponibles sur les sites internet des grandes chaînes comme Accor». Alors à vos souris !

Alexis Dufour

Mercredi 17 Décembre 2008


Notez