Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des tensions autour du projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes


Le projet de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes divise beaucoup dans la région nantaise : une étude d’un cabinet néerlandais assure qu’il n’est pas aussi indispensable que prévu et ravive par cette annonce les tensions.



Des tensions autour du projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes
Une analyse du cabinet d’études environnementales néerlandais, CE Delft remet en cause l’utilité publique du futur aéroport Grand Ouest de Notre-Dame-des-Landes prévu pour 2017. Selon lui, le projet de 2006 s’était basé sur des projections du prix du carburant bien en deçà des cours actuels ainsi que sur une croissance économique qui n’a plus lieu d’être maintenant. Ainsi, selon cette étude, les chiffres corrigés d’aujourd’hui montrent que la nouvelle plate-forme de la région nantaise ne parviendra pas à avoir un bilan positif. Le CE Delft préconise plutôt une adaptation des capacités de l’aérodrome Nantes-Atlantique en faisant venir de plus gros porteurs par exemple. Jean-Marc Ayrault, député-maire PS de Nantes, a dénoncé, jeudi 27 octobre, l'hypocrisie des Verts, un des commanditaires de l’étude. Le document a été publié après les élections sénatoriales alors qu'il avait accepté de placer sur sa liste un de leurs membres, Ronan Dantec, en position éligible. Ce dernier ne lui avait jamais fait part avant de son opposition au projet. Le maire assure également que l’aéroport est nécessaire pour des raisons de sécurité mais également pour le développement économique de Grand Ouest de la région.