Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 2 Octobre 2016

Deux pilotes turcs interdits de vol en France



C’est la sanction d’un pilotage un peu erratique qui avait conduit les deux pilotes de Turkish Airlines à semer la panique à Nice, en plein contexte de menace terroriste, en volant à 180 mètres d’altitude au-dessus de la ville de Nice : en attendant d’éventuelles sanctions contre la compagnie, les pilotes eux-mêmes devront choisir d’autres destinations.



L'aéroport de Nice
L'aéroport de Nice
Le 27 aout dernier, de très nombreux coups de fil ont été donnés à la police, chez les pompiers et en Mairie de Nice après le survol de la partie Ouest de la ville par un avion commercial. Les deux pilotes du vol THY9GQ ont expliqué s’être trompé de trajectoire et avoir dû remettre les gaz - conformément aux procédures d’ailleurs - pour se remettre dans l’axe demandé par la Tour de contrôle. Sauf qu’un B737 qui passe à 180 mètres au-dessus d’une ville, cela s’entend de loin et fait un peu trembler les vitres… Et moins de deux mois après l’attentat de Nice, la panique n’a fait qu’une trainée de poudre.

La sanction que apporte par Nice-Matin est à la hauteur de l’émotion : "J’ai décidé d’une mesure conservatoire à l’encontre des deux membres d’équipage, qui leur interdit de piloter dans l’espace aérien français, indique la ministre de l'Ecologie et des transports Ségolène Royal dans une lettre adressée à Eric Ciotti, le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. La ministre précise que "i[La DSAC [Direction de la sécurité de l’Aviation Civile, ndlr] a engagé à l’encontre de la compagnie aérienne une procédure de manquement pour non-respect des règles de l’air et notamment des dispositions locales applicables. Celle-ci, au terme de son instruction, pourra me conduire, après avis de la commission administrative de l’aviation civile, à prononcer une amende par manquement constaté à l’égard de Turkish Airlines]i".