Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 24 Août 2014

Difficile d'oublier le bureau pendant les vacances !



Pour beaucoup, les vacances sont finies. Mais il semblerait qu'une grande partie des salariés n'a pas réellement délaissé le bureau pendant cette pause estivale. Selon une étude réalisée par Lastminute.com, plus d'un Français sur deux a été contacté par un collègue pendant ses vacances et a travaillé en moyenne 2 heures par semaine.



Selon le sondage réalisé par Lastminute.com, 54,2 % des salariés français ont été dérangés par une urgence du travail pendant leurs vacances. Mais les Espagnols et les Italiens sont encore plus nombreux à avoir été contactés avec respectivement un pourcentage de 72,3 % et 68,6 %.
En outre et dans plus de 70 % des cas, les collaborateurs sont appelés sur leur ligne téléphonique personnelle plutôt que leurs coordonnées professionnelles. Les Britanniques sont ceux qui profitent le plus de leurs vacances. Seuls 42,40 % d'entre eux ont été contactés par leur entreprise.

Un patron très présent pendant les vacances
Certains patrons prennent eux-même le téléphone ou leur ordinateur pour joindre leur employé en repos. 65 % des Espagnols et 61,60 % des Italiens ont dû parler avec leur boss. Plus d'un tiers des Français (38,70 %) ont aussi échangé avec leur responsable alors qu'ils étaient loin du bureau.
Si plus de la moitié des sondés de l'Hexagone répondent aux appels téléphoniques (52,3% décrochent sans rechigner), près de trois sur cinq estiment que ces appels les dérangent (59,7%). Les Britanniques (58,2%) et les Allemands (53,5%) partagent ce point de vue. En outre, la majorité des Européens interrogés estiment que l'appel était inutile voire futile : 47,14% des Français, 61,2% des Espagnols et 53,2% des Allemands.

Selon les Français, leur employeur téléphone pour «se renseigner sur l'avancement d'un projet» (21,29%) ou encore «les mettre au courant des avancements du travail» (16,89%) ou encore «demander où est sauvegardé un document» (16,15%). Certains patrons veulent également que leur salarié se penche sur un dossier (12,78 %) ou rentre plus tôt (11,6%). Mais travailler pendant des vacances n'est pas forcément aisé. 41,85% des Français ont indiqué qu'il faut plus d'une heure pour se replonger dans l'ambiance "Farniente" après ces contacts professionnels.

L'enquête a été réalisée auprès de 6.500 adultes actifs européens entre le 7 et le 14 Août 2014 (2.000 au Royaume-Uni, 1.000 en France, 1.000 en Allemagne, 1.000 en Italie, 1.000 en Espagne et 500 en Irlande).