Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Dominique Strauss Kahn veut séduire l’aérien à l’APG World Connect


Voilà un prestigieux invité dont la vision économique du monde sera un atout pour les quelques 100 compagnies aériennes qui se réuniront à Marrakech du 28 au 30 octobre prochain, sous la houlette de notre ami Jean-Louis Baroux. Un programme de travail soutenu qui sait faire la part belle au networking.



«J’en ai marre de voir que les compagnies européennes, celles du Golfe ou des Etats Unis, règlent leurs comptes par la presse interposée», explique Jean Louis Baroux, créateur de l'APG World Connect, qui veut organiser un débat transparent sur ce qui oppose les transporteurs aériens. «Chacun y va de son argument, vrai ou faux, mais personne ne cherche à expliquer et à détailler ce qui fait la différence pour le client final qu’il soit acheteur ou voyageur». Ce sera donc la conférence clé de ces deux jours de travail organisé à l'automne au Maroc. Pour l’heure, seul le patron de Qatar Airways, Akbar Al Baker a confirmé sa présence.

Mais au-delà des grandes thématiques de l’aérien, l’APG World Connect demandera à Dominique Strauss Kahn et Pascal Lamy (sous réserve) à quoi ressemblera le monde économique de demain. Quelles mutations attendues? Comment gérer les échanges nord sud? Que deviendra l’économie du continent africain, considérée comme si prometteuse pour le transport aérien? Autant de questions qui devraient intéresser les quelques 500 participants attendus.

Au-delà, la manifestation reconnue comme l’une des plus influentes dans le monde du transport aérien, ira chercher les tendances de demain pour en tirer les grandes lignes commerciales dès aujourd’hui. « Depuis 7 ans nous proposons aux compagnies aériennes, membres du réseau APG ou non, de venir se rencontrer pour mieux se comprendre», souligne Jean-Louis Baroux. Quelques belles associations se sont nouées autour des tables, preuve que tout n’est pas noir dans le transport aérien.