Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Du carburant de mauvaise qualité à l'aéroport Cheremetievo


Selon le quotidien russe RDK Daily, l’aéroport moscovite Cheremetievo distribuerait un carburant de mauvaise qualité qui causerait des pannes sur les réacteurs. En décembre, cinq incidents ont été répertoriés. Les autorités russes ont refusé de commenter les informations révélées par le journal.



Du carburant de mauvaise qualité à l'aéroport Cheremetievo
Le quotidien russe RBK Daily a révélé que du carburant de mauvaise qualité était utilisé pour ravitailler les avions à l’aéroport international de Moscou Cheremetievo. Il serait responsable de plusieurs pannes de moteur. L’alerte est venue des autorités aériennes des îles Bermudes où beaucoup d’avions russes sont immatriculés. Remarquant un problème de corrosion dans le kérosène des appareils venant de Russie, elle a envoyé un courrier à l’Agence fédérale russe le 7 décembre 2011. Dans cette lettre, elle fait part de cinq arrêts des moteurs dont l’un survenu le 15 novembre sur un Airbus A320 qui effectuait la liaison entre Moscou et Londres. Tous les avions qui ont connu cet incident étaient des Airbus dont les réacteurs étaient fabriqués par l’entreprise CFM International. Les spécialistes interrogés par le journal russe ont avancé l’hypothèse que la mauvaise qualité du kérosène pouvait venir d’un vieillissement des tubes d'approvisionnement de produits pétroliers qui datent de 1974. Transnefteprodoukt, propriétaire du pipeline, a démenti ces allégations en précisant qu’elle avait mené des travaux en novembre sur ce tuyau. Le fait est que les compagnies sont impatientes d'avoir des explications crédibles.