Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EADS : le siège opérationnel reste à Toulouse


Après l’échec de la fusion entre EADS et BAE Systems, EADS a procédé a une restructuration de capital. Le siège opérationnel reste à Toulouse.



EADS : le siège opérationnel reste à Toulouse
Les Etats fondateurs contrôlaient à eux trois plus de 50 % du capital d’EADS. Ils réduisent fortement leur participation tout en conservant l’équilibre entre la France (12 %) et l’Allemagne (12 %) tout en conservant une place (4 %) à l’Espagne dans le capital d’EADS. "Cet accord vise à normaliser et simplifier la gouvernance d'EADS, tout en sécurisant une structure d'actionnariat qui permet à la France, l'Allemagne et l'Espagne de protéger leurs intérêts stratégiques légitimes", a annoncé EADS dans un communiqué. Paris et Berlin négocient depuis des mois dans la perspective de la sortie du capital du constructeur automobile allemand Daimler et celle du groupe de médias français Lagardère, qui fait éclater le pacte d'actionnaires qui les lie tous les quatre et l'Espagne depuis la création d'EADS en 2000. Les deux actionnaires industriels fondateurs, l'allemand Daimler et le français Lagardère, réduiront fortement leur participation et le capital flottant augmentera à terme de 49% à plus de 70%, précise le communiqué. L’Elysée précise que le siège opérationnel du groupe d'aéronautique et de défense restera à Toulouse, et les sièges sociaux d'Astrium, d'Airbus et d'Eurocopter seront également maintenus en France. Celui de la quatrième division, Cassidian, reste en Allemagne.