Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


EVP, 19 ans de bons et loyaux services




C'est aujourd'hui que s'ouvrent les portes de l'EVP (Espace Voyages professionnels), au Palais des Congrès de la Porte Maillot à Paris. Moment fort de la manifestation, la publication en fin de matinée du Baromètre 2009 du voyage d'affaires. Que pourrait-on y apprendre ? A la lecture des six dernières études, et pas de moindres, publiées sur le sujet, on sait déjà que la crise est majeure, et qu'elle vient bousculer les habitudes des entreprises. Egencia, Advito ou AirPlus ont démontré, entre autres, que les trois piliers de 2010 seront le reporting pour mieux acheter, la maitrise de la politique voyage pour mieux économiser et le "savoir acheter" qui n'est pas la simple recherche d'une politique de "best buy" mais une réelle optimisation des dépenses engagées.

A priori, American Express devrait être dans la tonalité des résultats déjà donnés par les études concurrentes. Régis Chambert, le patron d'American Express Voyage d'Affaires viendra donner une valeur chiffrée aux curseurs évoqués ci dessus. Pour l'heure, la seule information connue c'est que 66% des entreprises interrogées constatent la réduction de leur budget voyage. C'est trois fois plus qu'à l'édition 2008.
Tous les autres constats que fera American Express seront sans doute dans cette veine. De fait, l'EVP 2009 n'aura pas pour simple mission de consolider des relations habituelles entre la TMC (Travel Management Companies) et le Travel manager ou l'acheteur. Il faudra aller plus loin et démontrer que les innovations sont possibles sur le fond et sur la forme. L'entreprise change, l'EVP devra s'adapter. Et sur les stands partenaires, on imagine aisément ce que viendront chercher les acheteurs : le reporting avant tout. C'est le mot clé de 2010. Connaître en temps réel le niveau de ses dépenses est essentiel pour piloter un budget et lui donner de l'ampleur. A euro égal, celui qui sera capable d'en tirer le maximum pour organiser ses déplacements professionnels, sera le grand vainqueur de la course à l'économie. Pour autant, peut-on encore réduire les politiques voyages, quasiment au ras de pâquerettes depuis juin 2009 ? Oui et non, disent les spécialistes, persuadés qu'il faut désormais parler de "plans de déplacements annuels" et non plus de budgets globalisés.
Dernier point, la renégociation. Sera t-elle au rendez vous de l'EVP ? On en doute, le plus gros a été fait. Mais le besoin d'échanger entre professionnels est essentiel en période difficile. Le salon a prévu des conférences pour comprendre et apprendre. Le benchmark naturel qui va se faire donnera un bon niveau d'analyse à celles et ceux en charge des déplacements professionnels pour leur entreprise. De quoi vous inciter à venir.

Marcel Lévy

Dimanche 15 Novembre 2009


Notez