Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Eagle Airlines reçoit une amende de 900 000 € pour des retards excessifs


C'est la première condamnation depuis l'entrée en vigueur aux États-Unis, en avril 2010, d'une loi qui punit les compagnies aériennes qui gardent plus de trois heures leurs passagers bloqués dans un avion stationné sur le tarmac. Eagle Airlines, filiale d'American Airlines, va devoir payer une amende de 900 000 €.



Eagle Airlines reçoit une amende de 900 000 € pour des retards excessifs
Le 29 mai 2011, 15 vols d’Eagle Airlines s’étaient posés sur l'aéroport international O'Hare de Chicago très congestionné à cause du mauvais temps. Devant l’affluence, les 608 passagers à bord des appareils ont été bloqués à l’intérieur pendant plus de trois heures. Devant cette attente peu raisonnable, le gouvernement américain a décidé de sévir et de condamner la compagnie à 900 000 $. Une première aux États-Unis depuis l’adoption en avril 2010 de la loi le permettant. En effet devant la multiplication de l’immobilisation d'avions et de voyageurs pendant de longues heures sur les pistes à l'époque, les autorités avaient voté un texte leur donnant la possibilité de réprimander les responsables par une amende. La compagnie doit effectuer un premier versement de 650 000 $ dans les 30 jours, dont 250 000 $ pourront être utilisés pour indemniser ses clients. Depuis le 23 août dernier, les vols internationaux sont aussi astreints à cette réglementation.