Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet condamnée à 50 000 euros d'amende pour discrimination


Easyjet a été condamnée par la Cour d’appel de Paris à verser une amende de 50 000 euros pour avoir débarqué une passagère en fauteuil roulant car elle n’avait pas d’accompagnateur. Elle avait été condamnée à 5 000 euros en première instance.



Condamnée à 5 000 euros d'amende en première instance, la compagnie EasyJet a été mal inspirée de faire appel puisque cette fois les juges lui ont infligé en appel ce mardi 11 février une amende de... 50 000 euros, pour discrimination. Elle avait débarqué Marie-Patricia Hoarau, handicapée moteur, de son vol Paris-Nice du 21 mars 2010. La Cour d'appel a par ailleurs confirmé le montant des dommages et intérêts versés aux parties civiles : 5 000 euros pour la voyageuse et un euro symbolique pour l'Association des paralysés de France (APF).
«Le jugement de première instance est confirmé: c'est une discrimination», s'est réjoui Bruno Gaurier, qui représentait l'APF. Le conseil d’EasyJet Philippe Van Der Meulen à pour sa part indiqué «J'analyse cette décision comme une réponse à des considérations émotionnelles et militantes, et non une contribution à garantir la sécurité des vols et en particulier la sécurité des personnes à mobilité réduite».
Le transporteur britannique devra une nouvelle fois se présenter devant la justice le 19 juin 2014, pour une autre affaire de même nature. Le tribunal de grande instance de Bobigny devra déterminer s’il a fait preuve de discrimination lorsqu’il a refusé qu’une autre passagère handicapée voyageant seule monte dans son avion.