Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet dévoile son avion hybride


Afin de réduire l'empreinte carbone de ses passagers, EasyJet a lancé un projet «zéro émission» qui repose sur un système de fuel à l’hydrogène. Il permettra de réduire de 50 000 tonnes par an la consommation de carburant et les émissions de CO2 associées.



EasyJet a réduit de 28 % ses émissions de dioxyde de carbone en 15 ans et s’est fixée de nouveaux objectifs pour 2020. La compagnie prévoit de réduire de 7% ses émissions de CO2, actuellement de 81,05 grammes par kilomètre et par passager. Pour cela elle compte entre autres s'appuyer sur un avion hybride. La compagnie précise dans un communiqué: "Pour concevoir ce projet d’avion hybride, easyJet s’est appuyée sur les travaux réalisés par les étudiants de l’Université britannique de Cranfield, spécialiste mondial de la recherche et de l’enseignement dans les domaines de la technologie et du management. Leur mission : imaginer le visage du transport aérien en 2035, dans le cadre d’un concours organisé en novembre dernier pour les 20 ans d’easyJet". La compagnie prévoit de mener un premier essai dès cette année.

Un système Zéro émission
Ce concept d’avion hybride repose sur l’utilisation d’une pile à hydrogène, située dans la soute de l’appareil. Ce système, sans aucune émission de gaz à effet de serre, est capable de stocker l’énergie libérée lorsque l’appareil freine à l’atterrissage et de recharger ses propres batteries quand l’avion se déplace sur la piste (à l’instar du Système de Récupération de l'Energie Cinétique – SREC – qui équipe les Formule 1). L’énergie récupérée peut ensuite être utilisée par l’appareil, comme pour le roulage au sol, sans qu’il soit nécessaire de démarrer ses réacteurs.

"Du fait des fréquences de vols élevées et de la courte durée des secteurs, le roulage au sol représente 4% du carburant consommé chaque année par la compagnie. Pour chaque vol, les appareils easyJet passent ainsi en moyenne vingt minutes à se déplacer sur le tarmac, ce qui représente près de six millions de kilomètres par an, soit huit allers retours sur la Lune", souligne le communiqué.

Chaque appareil serait équipé de moteurs dans chaque roue, tandis que des dispositifs d’électronique de puissance et des systèmes de commande assureraient aux pilotes la maîtrise de la vitesse, de la direction et du freinage de l’appareil durant les manœuvres. Cela permettrait ainsi de réduire, voire d’éliminer, le recours au tractage des avions au sol avec à la clef des rotations d’avions plus efficaces et un impact positif sur la ponctualité.

Autre innovation : le seul déchet produit par ce système serait de l’eau fraîche et propre réutilisable pour remplir le système d’alimentation en eau de l’appareil tout au long du vol.