Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet fait face à deux procès pour discrimination de passagers handicapés


En mars 2010, EasyJet avait débarqué une passagère en fauteuil roulant de son vol Paris-Nice. La voyageuse avait alors poursuivi la compagnie pour discrimination et obtenu gain de cause le 4 mai 2012. L’affaire sera jugée par la cour d’appel de Paris ce 16 décembre 2013. Un second procès pour discrimination envers un passager handicapé sera ouvert le 19 décembre au tribunal de Bobigny.



La Cour d’appel de Paris va devoir étudier une affaire opposant EasyJet à une passagère en fauteuil roulant. Marie-Patricia Hoarau, 39 ans, avait été débarquée le 21 mars 2010 de son vol Paris-Nice car elle n’était pas accompagnée. Témoins des échanges entre la voyageuse et le personnel cabine, plusieurs personnes présentes à bord avaient proposé de tenir le rôle d’accompagnateur. Mais la compagnie avait refusé cette solution car l’accompagnant doit être enregistré au sol. Marie-Patricia Hoarau avait alors dû quitter le vol pour embarquer plus tard sur un autre avion. Se sentant «humiliée, rejetée», elle avait porté plainte pour discrimination. En première instance, en mai 2012 le transporteur britannique avait été condamné par le Tribunal correctionnel de Paris à verser 5.000 euros d’amende ainsi que 5.000 euros de dommages et intérêts à la plaignante et un euro à l’Association des Paralysés de France.

Une seconde affaire de discrimination
EasyJet devra se rendre au tribunal de Bobigny le 19 décembre pour des faits similaires. La compagnie avait refusé à Roissy d’embarquer une passagère en fauteuil roulant qui se rendait, seule, au Portugal pour l’enterrement de son fils. Elle avait alors dû acheter à la dernière minute un billet sur une autre compagnie.
Dans ces deux affaires, la compagnie assure qu’elle ne fait qu’appliquer les consignes des autorités aériennes britanniques et conformes à la réglementation européenne.