Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet refuse à tort un passager à cause de la validité de son passeport


Jonathan Rickard s’est vu refuser l’accès à son vol Gatwick-Larnaca. La raison ? Le personnel d’Easyjet lui assurait que Chypre réclamait un passeport valide pendant au moins 3 mois alors que le sien expirait dans 8 semaines. Mais cette affirmation était fausse.



EasyJet refuse à tort un passager à cause de la validité de son passeport
Jonathan Rickard comptait prendre un vol EasyJet Gatwick-Larnaca pour rejoindre sa petite amie à Chypre et participer au mariage d’un ami. Mais au moment de l’enregistrement, la compagnie a refusé de le prendre en charge. Son passeport expirait dans 2 mois ce qui était, selon le transporteur, contraire aux lois d’immigration de Chypre qui exigeaient une validité d’au moins trois mois. Le passager contrarié par cette déclaration a vérifié les dires des salariés avec son téléphone et n’a trouvé aucun texte les validant. Il a alors plaidé sa cause, mais le transporteur n’a rien voulu savoir. Ainsi son avion a décollé sans lui. De plus, l’entreprise a refusé de le rembourser considérant qu’il était de sa responsabilité d’avoir les bons documents.
Le Journal Independent qui relate la mésaventure a interrogé les autorités de l’île méditerranéenne. Elles ont contredit également les affirmations des employés d’EasyJet. Pour se rendre à Chypre, les voyageurs anglais ont uniquement besoin d’un passeport valide pendant la durée de leur séjour. Interrogé sur cet incident, le transporteur a reconnu son erreur «Malheureusement, EasyJet a fait une erreur dans le cas de Monsieur Rickard et nous aimerions nous en excuser. Nous le contacterons directement pour résoudre la situation». Moralité : un voyageur avisé emporte toujours l'adresse internet du pays à visiter pour valider ses dires !