Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet : une collision avec un parapente évitée de justesse


Un A319 d’EasyJet a évité le drame de justesse au dessus des pistes de Newquay en Cornouailles. L’avion en phase d’atterrissage a failli rentrer en collision avec un parapente, il n’était qu’à 50 mètres de la voilure.



Le pilote de A319 d’EasyJet s’est fait une belle frayeur à quelques minutes de l’atterrissage. Alors que son avion n’était plus qu’à 600 mètres d’altitude, il a aperçu une toile rouge par la fenêtre du cockpit. Il a immédiatement prévenu les contrôleurs «Une sorte de parapente vient de passer très très près de notre côté gauche», a-t-il indiqué selon le Mirror. Les aiguilleurs du ciel ont par la suite expliqué que les radars pouvaient uniquement détecter les appareils qui volent à plus de 65 km/h, le parapente n’était donc pas présent sur les écrans.
Le ciel britannique a déjà été le théâtre d’un incident similaire. En juillet dernier, les contrôleurs aériens avaient d’ailleurs recommandé à l’Aviation civile de mettre en place un permis pour les pilotes de parapente. Cette demande est soutenue par le président de l'Association britannique de parapente et de deltaplane Marc Asquith, ainsi que la British Association of Airline Pilots.