Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Easyjet, la Russie n'est pas encore totalement gagnée


Alors que la compagnie low cost a ouvert les ventes vers Moscou, avec à l'évidence une belle réussite, on apprend que la compagnie orange n'aurait pas encore reçu l'autorisation de vol des autorités russes. Une administration tatillonne et des négociations tarifaires qui trainent, il n'en faut pas plus à la presse britannique pour évoquer "de possibles financements occultes pour mettre en place les formalités".



Easyjet, la Russie n'est pas encore totalement gagnée
Selon Easyjet, une partie des autorisations auraient bien été délivrées... Mais une partie seulement. Ce qui bloque ? Les tarifs bas qui ne plaisent pas aux autorités soviétiques. Avec des billets à 40 € en entrée de gamme, Moscou s'interroge sur les risques commerciaux pour les compagnies nationale. "Les russes veulent protéger Aéroflot", explique une source britannique qui ajoute "Cela pourrait conduire Easyjet à limiter le nombre de billets à bas prix pour proposer des places dans la moyenne tarifaire des offres moscovites". Easyjet ne veut pas commenter...