Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 9 Juin 2011

Echange des quotas : l’opposition à l’Europe gagne le Sud



Le système européen d’échange des quotas d’émission de CO2 fait de plus en plus l’unanimité… contre lui. L’Association du transport aérien d’Amérique latine et des Caraïbes (ALTA) vient de rejoindre le mouvement de protestation soulevé par le projet européen. La mesure est jugée illégale et discriminatoire.



A l’approche de la mise en place du système d’échange des quotas, les voix se font entendre de tous côtés pour s’opposer au projet. Après les Etats-Unis, la Chine , ou plus récemment Airbus , le vent de la révolte souffle aujourd’hui en Amérique latine, puisque l’ALTA vient de faire connaître sa position, pour le moins tranchée, par la voix de son Directeur : "Le projet ETS de l’UE fonctionnera au détriment de la croissance de l’aviation en Amérique latine et ramènera l’industrie plusieurs années en arrière, dans un contexte de performances économique instables", prévient Alex de Gunten. Il ajoute : "L’ETS détournera des moyens financiers qui pourraient être utilisés pour les nouvelles technologies et l’acquisition de nouveaux appareils, plus efficaces en termes de consommation d’énergie".
Selon l'ALTA, le projet ETS, qui doit entrer en vigueur dès 2012, sera particulièrement discriminatoire pour l'Amérique latine et ses compagnies, dans la mesure où il pénalise davantage les régions les plus éloignées de l'Europe, qui ne peuvent pas s'appuyer sur un hub situé à proximité de la région.