Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Elle ne passera pas par nous !


Mystérieuse, cette grippe AH1N1. Annoncée à grand renfort de messages alarmistes en juin puis en juillet, elle a bien connu un pic à la fin août mais depuis, pratiquement plus rien. Les gants, les masques et autres « plans de sauvegarde de l’activité » sont fin prêts et nous voilà l’arme au pied. Mais le seul qui voit vraiment venir, pour l’instant, c’est Google !!



Le géant de la recherche sur Internet a eu une petite idée, finalement assez lumineuse : puisque chaque semaine des millions d'internautes du monde entier recherchent des informations ayant trait à la santé, et notamment à la grippe, y a-t-il possibilité de corréler ces résultats avec l’avance effective du virus ? Bien entendu, les personnes qui recherchent le terme "grippe" ne sont pas toutes malades, mais il est possible d'établir un lien lorsque toutes les requêtes de recherche sont mises en parallèle. Google a donc tenté un modèle statistique, qu’il a vérifié avec des épidémies antérieures, notamment de grippe, locales, Résultat : cela fonctionne. Sur le schéma que l’on peut lire ici on s’aperçoit qu’effectivement l’attention (la tension ?) a fortement baissée en France. On peut d’ailleurs s’apercevoir que dans toute l’Europe, le virus est moins virulent qu’attendu, sans doute en raison d’une douceur peu habituelle de l’automne. Les petites lignes plus claires permettent de situer les épidémies saisonnières des autres années, dont le pic a grimpé en décembre janvier. En revanche, les Etats Unis et le Japon connaissent aujourd’hui un pic visible ici et largement supérieur à la même période des autres années. Sans atteindre pour l’heure un pic précédent en décembre (mais quelle année, difficile de le savoir).
Sympathiques, ces données : si jamais votre entreprise veut vous envoyer dans un pays où vous redoutez d’avoir affaire au AH1N1, faites un petit tour dans l’ascenseur de Google Flue Trends. Tous les pays n’y figurent pas mais vous trouverez peut être un bon prétexte ou une bonne motivation pour y aller…ou pas !

Hélène Retout

Dimanche 18 Octobre 2009


Notez