Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Emirates bientôt “à genoux” face au prix du carburant, prévoit une nouvelle surcharge


Le Président de la compagnie Emirates Tim Clark s’est plaint mardi de l’augmentation des prix du carburant, en marge de l’Arabian Travel Market. La compagnie basée à Dubaï envisagerait ainsi d’augmenter la surcharge carburant, mais se refuse à toute aide financière extérieure. Emirates publiera ses résultats 2010 le 10 mai, et fait déjà état d'une "année difficile".



Emirates bientôt “à genoux” face au prix du carburant, prévoit une nouvelle surcharge
Le Président d'Emirates s’est montré pessimiste face à la situation de l’économie si la flambée du carburant venait à s’éterniser : «Je ne pense pas que l’économie puisse supporter de tels prix très longtemps, puisqu’elle nous met tous à genoux, et pas seulement l’industrie de l’aérien» a prévenu Tim Clark. Malgré les apparences, les compagnies du Golfe ne sont donc pas mieux loties que leurs concurrentes face au prix croissant du kérosène. Mais Tim Clark a néanmoins rejeté tout recours à des aides de l’Etat : «Ne me parlez pas de subventions, ou de demander de l’aide à quelqu’un», prévient le Président d’Emirates, «Nous le feronsseuls ». La compagnie de Dubaï devrait néanmoins recourir à une augmentation de la surcharge carburant, à hauteur de 142 dollars, selon Arabian Business.