Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


En faillite, Skymark ne veut plus avoir à faire à Airbus


La compagnie japonaise Skymark s'est placée ce 28 janvier sous la protection de la loi sur les faillites. Dès jeudi, elle annonce la fin de ses relations commerciales avec Airbus. En litige avec le constructeur européen à propos d'une commande d'A380, elle a décidé de ne plus voler avec ses appareils. Que d'ailleurs le constructeur ne voulait plus lui vendre!



Crédit : Shacho0822 at wikipedia
Crédit : Shacho0822 at wikipedia
Skymark n'exploitera plus d'Airbus et passera à une flotte 100% Boeing. «Nous arrêterons d'utiliser des A330 à partir de février», a expliqué Takashi Ide président du groupe lors d'une conférence de presse. Il assure que cette mesure vise à réduire les coûts de la flotte. L'entreprise met ainsi un terme à un projet de leasing de 10 A330 supplémentaires.
Cette décision montre également les relations tendues entre l'avionneur européen et le transporteur japonais. En effet, devant les difficultés de financement de la compagnie, Airbus a annulé une commande de 6 A380 face en juillet dernier et réclame des compensations.
Skymark, placée sous la protection de la loi sur les faillites depuis le 28 janvier, assure que sa position délicate provient de la faiblesse de yen et de son différend avec l'avionneur. Elle est autorisée à poursuivre ses activités pendant sa restructuration.
Elle a une dette de 71 milliards de yen (531,11 millions d'euros), sans compter les pénalités d'annulation de la commande.