Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Encore des problèmes sur des Dreamliner


Nouvelle journée noire pour les Dreamliner, ce 26 juillet 2013. ANA a annoncé avoir découvert des défauts sur deux balises de détresse de B787, lors des contrôles recommandés par la FAA, Boeing et maintenant l’agence européenne de sécurité aérienne (EASA). De leur côté, Air India et Qatar Airways ont confirmé avoir rencontré des problèmes avec ce modèle cette semaine.



Encore des problèmes sur des Dreamliner
Suivant les directives émises par la FAA après l’incendie du Dreamliner d’Ethiopian Airlines, ANA‎ a examiné les câblages des batteries des transmetteurs de ses Boeing 787. «Nous avons trouvé que le couvercle du câblage de deux batteries de balises de détresse était légèrement abîmé», a déclaré le porte-parole d’ANA Shinsuke Satake. Les pièces endommagées vont être renvoyées à leur constructeur Honeywell International.
Air India a aussi annoncé avoir vu le four d’un Dreamliner surchauffé et dégagé de la fumée lors d’un vol intérieur cette semaine. La compagnie a néanmoins pu poursuivre son service. Face à cette nouvelle, la direction de l'aviation civile indienne a demandé un rapport au transporteur indien. «A première vue, nous avons le sentiment que c'est le four qui est en cause et non l'appareil en général» a confié Arun Mishra, directeur de l'aviation civile indienne. Boeing qui avait été informé de l’incident a assuré le 26 juillet qu’il coopérait avec Air India sur ce dossier.
Un Boeing 787 a aussi joué un mauvais tour à Qatar Airways‎. L’avion est immobilisé depuis le 22 juillet à la suite d’un incident survenu sur un panneau électrique qui a provoqué une surchauffe. Un porte-parole de la compagnie du Golfe a confirmé l’information à l’AFP le 26 juillet. Il précise qu’il s’agit d’un «incident très mineur qui a été réglé». «Qatar ne souhaite pas faire d’autres commentaires sur le sujet», a-t-il ajouté.

L’EASA donne la même directive que la FAA pour les B787
Au lendemain de la publication de la directive de la FAA pour les Dreamliner, l’agence européenne de sécurité aérienne (EASA) donne une consigne similaire aux compagnies aériennes. Elle a demandé aux transporteurs d’inspecter ou retirer les balises de détresse des Boeing 787.