Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 1 Mai 2011

Entrée en vigueur de l'accord entre l'UE et les États-Unis sur la sécurité de l'aviation civile



L'accord entre l'Union européenne et les États-Unis pour la coopération dans le domaine de la réglementation de la sécurité de l'aviation civile est entré en vigueur hier, dimanche 1er mai. Il vise à renforcer la sécurité aérienne, mais aussi à créer des opportunités pour les entreprises. Il allège en effet les procédures techniques et administratives de reconnaissance des certificats et agréments des deux côtés de l'Atlantique et ouvre la voie à l'établissement progressif, de part et d'autre, du même niveau de confiance mutuelle sur d'autres aspects de la sécurité.



Entrée en vigueur de l'accord entre l'UE et les États-Unis sur la sécurité de l'aviation civile
Cet accord sera la pierre angulaire de la coopération entre les deux parties sur toutes les questions de sécurité aérienne. Malgré la crise économique, les échanges n'ont cessé de progresser dans le secteur aéronautique. Le commerce transatlantique de produits et services aéronautiques représentait déjà plus de 17 milliards d'euros en 2009 et 2010. Cet accord crée les conditions nécessaires à une transmission constante et rapide, en toute transparence, d'informations fiables et vérifiables sur tous les aspects législatifs et politiques de la sécurité de l'aviation. Notons que les transmissions des données "voyageurs" sont également concernées, un point contesté par beaucoup d'associations européennes du voyage d'affaires, qui souhaitent que ces informations personnelles soient limitées aux seuls documents de transport et de séjour.

Pour Siim Kallas, Vice Président de la commission des transports à la Communauté européenne, «Cet accord permettra de réduire les formalités et d'économiser du temps et de l'argent. Il donnera surtout une nouvelle impulsion à toutes les entreprises du secteur, que ce soit aux États-Unis ou en Europe. Grâce à lui, nous allons pouvoir aller encore plus loin dans nos efforts constants pour assurer à nos citoyens un maximum de sécurité et pour renforcer la coopération entre l'UE et les États-Unis dans le domaine de l'aviation.»