Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Et si les voyageurs faisaient grève ?


Ne souriez pas, la question est très sérieuse. Ce sera l’un des enseignements, pour ne pas dire LA surprise, du baromètre 2009 du voyageur d’affaires, réalisé conjointement par Deplacementspros.com et Mondial Assistance. Au risque de surprendre, la baisse qualitative sensible des déplacements professionnels n’inspirent pas les vieux routiers à se jeter sur les voyages. Pour Alain Joyet, sociologue d’entreprise, il faut y voir un choc frontal des générations. Pas si simple.



D’un côté les pros du voyage, ceux qui ont vécu pendant des années les riches heures de l’entreprise. Business facile, hôtels de luxe à volonté et voitures de prestige. Le champagne coulait à flot pour les clients et les notes de frais étaient rarement décortiquées. En face, les jeunes loups élevés aux voyages à la « Lastminute », pas chers et dans des conditions souvent rustiques. Biberonnés à la classe éco, ils ne connaissent ni la business, ni les palaces. Partir est un cadeau. Une promotion sociale. Va pour les 12 heures de classe éco. Qu’importe le gros porteur, pourvu qu’on ait l’ivresse !

Entre les deux, aujourd’hui, il y a l’entreprise. « Elle n’a qu’une vision : plus pour moins cher », remarque Alain Joyet, « Et il serait stupide de la blâmer. Elle est créée pour faire de l’argent, générer des bénéfices et se développer. Pas pour gérer les états d’âme de ses employés même si l’on sait que le moral et le bien être sont essentiels au développement des affaires ». De fait, la crise devrait provoquer le silence dans les rangs, par crainte du lendemain. Mais à meure que les mois passent, elle devient le terreau de la revendication !

« Qu’importent les conditions », poursuit Alain Joyet, « Il faut faire avec et les voyageurs sont touchés de plein fouet. D’où la révolte ». Car la nouveauté, c’est justement ce début de rébellion, mesuré dans les grosses entreprises. Encore latent dans les PME. Récupération, rimes de déplacement, achats de services au sol, les voyageurs veulent aussi retrouver les fruits de leurs efforts.

Et comment ? C’est ce que nous verrons le 22 septembre prochain, à 17 heures, dans le cadre du salon Top Resa. Pour vous inscrire à cette présentation, cliquez sur le lien ci-dessous.

Marcel Lévy

Pour s'inscrire à la conférence (entrée libre et gratuite - nombre de places limité) : cliquez ICI

Mardi 8 Septembre 2009


Notez