Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Etihad achète 40 % d'Air Seychelles et s’intéresse maintenant à Virgin Australia


Après Air Berlin, Etihad vient de faire un autre investissement en prenant 40 % de la compagnie seychelloise en difficulté. En novembre, pour réduire ses pertes, Air Seychelles avait drastiquement réduit son activité avec la suppression de ses vols internationaux vers Paris, Londres et Milan. L’accord signé va permettre le développement de nouvelles options de voyage, Etihad va en effet augmenter ses fréquences vers île. Le transporteur des Emirats-Arabes-Unis pense à d’autres investissements, cette fois son intérêt se porte vers Australie avec Virgin.



Etihad achète 40 % d'Air Seychelles et s’intéresse maintenant à Virgin Australia
Etihad a annoncé le 25 janvier 2012, qu’elle avait acquis 40 % des parts de Air Seychelles pour 20 millions de dollars et accordé en plus un prêt de 25 millions de dollars à la compagnie en grosses difficultés financières. A partir du 1er février 2012, les accords prévoient un contrat de management de 5 ans afin d’aider sur le long le long terme le développement d’Air Seychelles. La fréquence entre Abu-Dhabi et Mahé va également devenir quotidienne et de nouveaux services seront proposés à l’île.Par ailleurs les deux compagnies vont travailler en partage de codes. Avec cette première phase d’accord, les passagers Etihad Airways auront la possibilité de rejoindre Praslin via Mahé tandis que les passagers Air Seychelles pourront se rendre à Abu Dhabi en vol direct avec Etihad Airways. Les nouveaux vols en partage de codes sont disponibles à la vente dès d’aujourd’hui, de manière effective et immédiate avec les deux compagnies aériennes.

Mais Etihad ne va pas stopper là ses investissements. Son patron James Hogan confiait au journal Australian financial Review, également le 25 janvier, son intérêt pour sa partenaire Virgin Australia et envisage d’entrer dans son capital. Une loi australienne interdit aux compagnies australiennes qui effectuent des long-courriers d’avoir plus de 49 % de propriétaires étrangers, or ce quota est actuellement de 46 %. La seule option - si les deux compagnies veulent mener à bien ce projet - serait donc de scinder Virgin en deux entités différentes «Domestique» et «International». Avec cette hypothèse, Etihad pourrait investir dans la branche domestique où aucune restriction n’est en place pour les propriétaires étrangers.