Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 14 Mai 2012

Eurostar veut ouvrir dix nouvelles lignes ces 5 prochaines années



Faut-il y voir une nouvelle étape dans la concurrence ferroviaire ? Toujours est-il que Nicolas Petrovic, le patron d'Eurostar, est optimiste en matière de développement de sa compagnie. Dans les colonnes du Financiel Times, il affirme qu' Eurostar "va rapidement prendre une place importante dans le transport ferroviaire".



Eurostar veut ouvrir dix nouvelles lignes ces 5 prochaines années
Au menu des projets révélés, l'ouverture de liaisons vers Amsterdam, Francfort, Cologne, Marseille, lyon et Genève. Mais pour ne pas froisser la concurrence, Nicolas Petrovic ne veut y voir qu'une option au transport aérien. "Je pense", explique t-il, "que nous allons démontrer que le train à grande vitesse est une réelle alternative à l'avion. A nous de donner envie à nos clients de tester nos futures lignes européennes". Mais si le patron d'Eurostar ne veut pas fâcher ses confrères de Thalys ou de la SNCF (actionnaire de l'entreprise), il lui faudra du doigté pour éviter que ces ouvertures n'apparaissent comme concurrentielles aux autres activités ferroviaires européennes du groupe. A moins que, pilotée par la maison mère, cette annonce ne soit que les prémices de la lutte annoncée sur le rail entre la DB, Trenitalia et la SNCF.