Lundi 8 Octobre 2012

Exclusif : Air France, le retour de Patrick Alexandre et les nouvelles fonctions de Bruno Matheu


Ce sera annoncé dans quelques jours et l'information devrait marquer le départ d'une réorganisation attendue chez Air France, et promise par Alexandre de Juniac. Première surprise, le retour de Patrick Alexandre, aujourd'hui PDG de Servair. Sa mission : reprendre une direction client "France et Europe". Pour ce meneur d'hommes, très apprécié lors de son passage à Air France, ce come-back dans le sérail donnera le ton d'une politique commerciale renforcée à l'écoute du client.



Autre annonce attendue, celle qui verrait Bruno Matheu, aujourd'hui au côté d'Alexandre de Juniac, appelé à prendre la direction du long courrier avec une partie de l'escale de Roissy. On avait évoqué un temps son départ vers de grandes entreprises, comme Veolia, ce ne serait plus d'actualité. Sans véritablement parler d'une promotion, Bruno Matheu "paierait" quelques erreurs stratégiques comme les bases de province, laboratoire social expérimental, aux résultats financiers plus que moyens ou le siège business faussement plat lancé il y a deux ans et totalement repensé aujourd'hui. Autre reproche formulé, sa mésentente avec Delta Airlines, partenaire renforcé d'Air France/KLM, aujourd'hui indispensable sur l'axe transatlantique face à British Airways et American Airlines. La refonte du pôle commercial en deux entités distinctes, loisir et corporate, effective le 15 octobre prochain permettra à la compagnie d'avoir une meilleure lisibilité de ses actions en direction des agences de voyages tout en optimisant le Corporate, devenu indispensable à la rentabilité d'Air France. Enfin, le PRF qui se dessine aujourd'hui viendra confirmer, dès le début janvier 2013, ce qui apparait bien comme une structure de "combat", bien décidée à affronter la concurrence des low cost.

Il reste quelques solides inconnus comme le développement de l'accord avec Etihad, annoncé hier lundi. Si les commentaires se multiplient en France et à l'international sur le simple code-share, l'enjeu réel se jouera début 2013 avec une coopération accrue et une véritable stratégie de conquête de nouveaux marchés. Airberlin devra se positionner dans Oneworld et nul doute qu'Etihad ouvrira de nouveaux marchés australiens à Air France. Une partie de ceux que Qantas a fermé en signant son rapprochement avec Emirates. De fait, jamais les cartes de l'aérien n'auront été autant redistribuées. La faiblesse actuelle de Lufthansa, les attentes d'American Airlines et de United, le rachat potentiel de TAP par des Brésiliens... Autant de sujets qui vont bousculer le monde du transport aérien ces prochaines semaines. Souhaitons que ce soit pour le bénéfice des clients. Pas si sûr !

Marcel Lévy



Notez


1.Posté par Pierre le 09/10/2012 20:07
Bonsoir
Je ne sais pas si toutes ces informations seront confirmées mais elles vont dans le sens du changement. Il était temps. Je suis chez Air France depuis 17 ans, et je suis prudent sur les changements annoncés ou annonçables. Je crois en ma direction et sa volonté de nous sortir de l'ornière. Il faut aujourd'hui regonfler le moral des troupes, redonner l'envie de gagner et être de plus en plus efficaces. Monsieur de Juniac, le renouveau passera par une nouvelle équipe, plus jeune sans doute, plus engagée sur le terrain. Une direction renouvelée, rajeunie et efficace. Voilà qui est un bon départ.
On compte sur vous
Pierre

2.Posté par Insider le 10/10/2012 06:14
Charger Matheu du choix du siege "non entierement plat" est cocasse. Le futur siege qui va lui succéder était déjà développé, choisi et dans les tuyaux des équipes marketing de Matheu au moment de l'arrivée de Juniac.
Seulement voilà: ce nouveau futur siege perd tellement de place à bord que pour pouvoir l'adopter sans faire plonger les résultats de l'entreprise, il fallait d'abord faire baisser les coûts notamment du personnel. CQFD.

3.Posté par Christian le 10/10/2012 19:28 (depuis mobile)
Le PRF une structure de combat pour affronter les low-cost... C'est une plaisanterie ? C'est un peu comme si on demandait à Christophe Lemaitre de battre Usain Bolt avec les mains attachees dans le dos et des chaussures de scaphandrier...





Qui sommes nous ?

 

Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Alexa, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.
Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute
Deplacements Pros.com
sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.