Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Exclusif : British Airways finalise la refonte d'Iberia


Après le rachat de Vueling, IAG doit aujourd'hui construire un groupe logique, basé sur les besoins de la clientèle et non sur la seule survie des compagnies concernées. D'après des sources proches de la direction de British Airways, Willie Walsh aurait désormais un plan tout prêt pour faire d'Iberia la compagnie phare vers l'Amérique du sud.



Exclusif : British Airways finalise la refonte d'Iberia
Il y a des signes qui ne trompent pas. La refonte annoncée le 15 mai de l'organigramme de la compagnie espagnole est révélateur avec l'arrivée à un poste important de Manuel Lopez Colmenarejo, en charge du Réseau et des Alliances. Un service qui pourrait bien avoir à confirmer le plan développé par les stratèges de British, passant par une sévère refonte des routes d'Iberia et une synergie accrue entre Iberia Express et Vueling. Au final, près de 30 % du personnel ibérique aura quitté les lieux d'ici 5 ans. Soit un peu plus de 6 000 salariés sur les 22 000 actuels. Le premier plan de 3 500 départs ne serait qu'une "mise en bouche". Une vieille recette que connait bien le personnel de BA.
Autre changement majeur, une remise à plat des lignes exploitées. Une cinquantaine de destinations pourraient être supprimées. Les vols domestiques et européens seraient définitivement transférés vers Vueling. On constatera que la low-cost espagnole prend également de l'ampleur sur des liaisons étudiées dans le passé par Iberia mais abandonnées faute de rentabilité garantie, comme Beyrouth. Ce développement devrait être pénalisant pour Iberia Express qui, trop jeune pour avoir une clientèle fidèle, pourrait purement et simplement être intégrée à Vueling. Au final, seules 6 à 7 destinations, contre 10 aujourd'hui, seraient conservées aux Etats Unis et sans doute moins de 8 en Afrique contre 16 à ce jour. Seules les destinations lusophones seront gardées.
Enfin, le développement du groupe passe par l'Amérique du Sud. Aujourd'hui, 30 destinations sont assurées, elles devraient être près de 50 d'ici cinq ans. Dans l'entourage de la Présidence de British, on pense que ce plan permettrait une couverture mondiale sans doublon et la certitude que Londres ou Madrid seraient des hubs actifs en fonction des continents desservis.
Mais, et on le comprend, la discrétion sur ce plan est pour l'instant de mise. Les syndicats espagnols d'Iberia, informés de ce projet par des fuites anglaises, commencent à gronder et pourraient monter au créneau avec de nouvelles grèves. Face à la crise économique qui frappe l'Espagne, difficile de dire quelle sera la réaction finale des personnels. Une bonne partie du plan serait déjà finalisée sur le papier, il reste à connaître la date de mis en place de l'ensemble. Sans doute pas avant 2014.






1.Posté par SANTIAGO DE JUAN le 20/05/2013 12:32
IAG est le propriétaire d'Iberia et de British Airways et finalement c est celle qui décide sur la stratégie. Les inexactitudes de l'article sont nombreuses, les exemples sont nombreux : Iberia n'a pas cessé d’opérer la ligne Madrid Beyrouth par manque de rentabilité, elle a commence a opérer quelques mois et elle a dû cesser cette opération pour raisons géopolitiques.
En ce qui concerne l'Amérique latine: l'intention de l'IAG ce n’est pas qu’ Iberia soit leader dans cette partie du monde, car Iberia l’est déjà. Aujourd’hui Iberia opère 14 destinations en Amerique Latine; l'objectif d’opérer vers 50 destinations en Amérique latine dans l'avenir est absurde.


2.Posté par Marcel Levy le 20/05/2013 14:38
Monsieur,

Je ne pense pas que ces infos soient effectivement "paroles d'évangile" mais je crois qu'une bonne partie de ce plan est "potentiellement "juste. Sur l’Amérique du Sud, votre avis nous semble erroné car Willie Walsh a bien parlé de "répartition des compétences" par compagnie et non par destination.
Je crois que pas mal de données publiées ici sont assez justes... Certaines, sans doute, ne verront jamais le jour. Mais il ne s'agit que d'une réflexion et non d'un plan d'application.
Le temps nous dira qui a raison.
Avec toutes mes amitiés

ML