Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 27 Avril 2010

Face à la crise du nuage volcanique, comment les Travel Managers ont-ils géré la crise ?



L’AFTM a interrogé ses membres pour connaître l’impact de ce phénomène sur l’activité Voyage d’Affaires des entreprises. Un sondage express pour comprendre les mécanismes qui ont été mis en place dans les sociétés. Les résultats sont intéressants pour comprendre les besoins de réactivité des TM face aux attentes de leurs voyageurs.



Selon l'Association Française des Travel Managers, 30% des adhérents interrogés estiment que le nuage a eu un impact « très important » sur le niveau d’activité de leur service et 49% jugent l’impact financier « important ». Le chiffre le plus intéressant concerne la mise en place de "cellules de crise". Seuls 38% des TM et chargés de voyage interrogés en ont mis en place. On peut imaginer que les autres comptaient sur leur agence ou n'avaient pas beaucoup de voyageurs en déplacement.
Côté traçabilité des collaborateurs, 62% des TM affirment les avoir « complètement identifiés » et 35% ne les avoir que « partiellement identifiés ». Le rôle de la TMC (Travel Manager Company) est qualifié d'important même si beaucoup "disent avoir fait appel à d’autres moyens technologiques tels que les outils automatisés de gestion, le téléphone ou encore la messagerie électronique". Le système D a été très présent mais non mesuré par les TM qui signalent des " initiatives" prises par les voyageurs eux-mêmes, voire les entreprises, comme l'utilisation des taxis, des minibus ou des voitures avec chauffeur… Concrètement, les TM se sont repliés sur le train, malgré la grève. La location de voiture a joué son rôle de soutien aux déplacements, même si 59% ont également utilisé des outils technologiques comme la vidéoconférence, la téléprésence et la conférence téléphonique pour compenser l'impossibilité de se déplacer.