Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 22 Octobre 2009

Fatigue des pilotes : un plan d’action



l’ECA (European Cockpit Association) et le SNPL (Syndicat National des Pilotes de Ligne) ont lancé un plan d’action demandant aux institutions européennes de réviser rapidement la législation européenne liée à la fatigue des pilotes en accord avec les dernières connaissances scientifiques.



Fatigue des pilotes : un plan d’action
Dans un document rendu public, les deux associations font des propositions concrètes pour lutter contre la fatigue des pilotes, « jugées dangereuses » pour les passagers. Le plan d’action, dénommé « les 7 étapes vers une règlementation européenne plus sûre basée sur la science concernant la fatigue des pilotes », a été envoyé au responsables européens en charge du dossier.

Dans ce plan, il est demandé:

1. Qu’une déclaration politique par le Commissaire et le Directeur exécutif de l’AESA spécifiant que les règles européennes basées sur les études scientifiques concernant la fatigue des pilotes soit une priorité et une affaire urgente;
2. Que l’AESA commence immédiatement à rédiger de nouvelles règles concernant la fatigue des pilotes en se basant sur l’étude scientifique (le rapport Moebus) commanditée par l’AESA, et à améliorer rapidement la règlementation actuelle en visant une adoption pour le printemps 2011;
3. De faire cesser l’attitude de blocage des compagnies aériennes qui refusent toute progression en remettant continuellement et systématiquement en cause les études scientifiques;
4. Que les Etats membres de l’UE s’engagent à adopter la future proposition de l’AESA de façon accélérée, en se basant uniquement sur des critères de sécurité des vols, et non sociaux ou économiques;
5. Que les Etats membres de l’UE se conforment aux nouvelles règlementations de l’OACI, les obligeant à baser leur règlementation concernant les règles d’utilisation des pilotes en prenant en compte les connaissances scientifiques;
6. Que le FRM (ou Fatigue Risk Management Systems) devienne obligatoire pour chaque compagnie aérienne;
7. Que des procédures européennes strictes, transparentes et scientifiquement validées obligent les compagnies aériennes à modifier en toute sécurité la règlementation concernant les règles de travail, en respectant le FRMS et en consultant les représentants des pilotes.

Pour comprendre :

  • ECA: Association des associations de pilotes, représentant plus de 38.200 pilotes de 36 pays européens.
  • OACI : Organisation de l'aviation civile internationale
  • AESA : Agence Européenne de Sécurité Aérienne


Pour une copie du plan d’action & plus d’informations