Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 19 Novembre 2007

Faut-il réserver en ligne ?



Pratique, rapide et moins cher : réserver en ligne comporte de nombreux avantages. Une étude intéressante a été réalisée sur le comportement et les attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Près de 500 personnes de France et à l’étranger ont répondu à des questions liées aux modalités de réservation d’un voyage.



Faut-il réserver en ligne ?
Utiliser internet pour acheter son voyage en ligne comporte des avantages selon les personnes interrogées : la comparaison des prix, pour trouver la meilleure affaire, la visualisation des lieux touristiques, la recherche d’informations pratiques et enfin la préparation d’un itinéraire.

Côté destination, les belges, les Allemands et les Français adorent la mer. Les Anglais aiment le campagne. Les hébergements privilégiés sont les hôtels bien que les Allemands et les Néerlandais apprécient les campings.

Lors de la préparation des séjours, les informations pragmatiques sont recherchées en priorité : « Où dormir ? », « Que visiter ? », « Comment s’y rendre ? » et enfin « Quel temps fera-t-il ? » sont les questions qui taraudent les internautes.

Les sites les plus visités sont les sites d’hôtels et d’hébergement en général. Cela recoupe l’information selon laquelle les informations pragmatiques comme « Où dormir » étaient prépondérantes. Suivent les moteurs de recherche, les compagnies aériennes, les sites institutionnels et les sites de comparaison de prix.

Il apparaît de fortes spécificités d’un pays à l’autre concernant le type d’achat effectué en ligne. Les français achètent leurs billets de train, les Anglais, Espagnols et Américains préfèrent l’avion. Les Belges et les Néerlandais sont les moins « acheteurs en ligne ». Ils doutent peut–être de la sûreté du système de réservation, cité comme principal frein à l’ahcaht d’un voyage en ligne.

Cette étude réalisée par BVA Marketing –Tourisme a été demandée par Ardesi Midi-Pyrénées, entre autres, dans le cadre des 3èmes rencontres nationales du etourisme institutionnel.