Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


File d'attente aux USA : 2 sénateurs proposent de supprimer les charges "bagage enregistré"


Rendre les bagages en soute gratuits, cela encouragerait les passagers à les enregistrer et allègerait d'autant les files aux contrôles, estiment deux sénateurs américains qui s'inquiètent eux aussi de la longueur des files d'attente. Mais pour les compagnies, ce serait une perte sèche. Qui gagnera ?



iStock jose m. mata
iStock jose m. mata
Les agents de la TSA ont de plus en plus de mal à gérer les flux des passagers aux contrôles des aéroports. Le temps d'attentes aux checkpoints oscille régulièrement entre 60 et 90 minutes pendant les périodes de pointe sur les grandes plates-formes. L'association des compagnies américaines A4A a invité les passagers à faire part de leurs agacements en ligne, afin de faire pression sur le Congrès. Deux sénateurs proposent quant à eux une solution simple: ne plus faire payer les sacs enregistrés pendant l'été. Les démocrates Edward Markey (Massachusetts) et Richard Blumenthal (Connecticut) ont ainsi demandé à 12 compagnies aériennes d'abandonner les charges pour l'été. Ils reconnaissent que la suspension de cette option n'élimerait pas totalement le problème mais qu'elle constituerait un début de réponse. Ils estiment que si l'enregistrement de la valise était gratuit, les passagers seraient plus enclins à la mettre en soute. Les agents TSA auraient ainsi une charge de travail moins importante et les voyageurs passeraient plus vite les contrôles.

Pour Jean Medina, porte-parole de l'A4A, cette proposition est une "tentative mal-avisée" d'intervenir sur les revenus des compagnies aériennes avec une nouvelle réglementation. Il estime également que cela entraînerait une hausse des coûts des voyages car les transporteurs seraient amenés à augmenter leur prix pour compenser la perte de cette manne financière.

Pour lui, la réduction du temps d'attente dans les aéroports doit passer tout simplement par une l'embauche d'agents supplémentaires ou encore par la promotion et le développement du programme PreCheck. Le Congrès ne s'est pas encore prononcé sur les demandes de subsides que cette suggestion entraine.