Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Francfort porte la croissance de Fraport


Le Groupe Fraport a accueilli 61 millions de passagers lors de son exercice financier 2015. Cela représente une hausse de 2,5% du trafic de voyageurs. Si l'exercice 2015 a été satisfaisant, le gestionnaire de l'aéroport de Francfort s'attend à une année 2016 "légèrement positive".



Le groupe Fraport a également enregistré une hausse de 8,4% de son chiffre d'affaires pour atteindre 2,58 milliards euros. Le bénéfice d'exploitation (BAIIDA) a grimpé de 7,4% pour atteindre 848,8 milliards d'euros, tandis que le BAII a progressé de 7,8% (520,5 millions d'euros). Le résultat financier a augmenté de façon significative, de 18,0%, à 297 millions d'euros. Selon Fraport "Le résultat positif des activités était principalement imputable à la croissance du nombre de passagers à l'aéroport de Francfort, combinée avec des revenus en hausse notable des revenus locatifs des boutiques et des revenus des parkings".

Le Dr. Schulte, PDG du Groupe, est satisfait des performances globales du groupe lors du dernier exercice financier, mais s'attend à des «mers plus houleuses" en 2016. Il explique: "En 2015, nous avons atteint une amélioration significative dans nos chiffres financiers clés, nos ressources de trésorerie, et donc aussi dans le ratio d'endettement net sur capitaux propres dans notre bilan. Cependant, ce qui importe maintenant, ce sont les perspectives d'avenir, actuellement caractérisées notamment par une contraction des réservations de vacances en Allemagne et une baisse significative du nombre de passagers vers la Turquie à la suite des récentes attaques terroristes".

Compte tenu de ces incertitudes, Fraport prévoit une augmentation du trafic de passagers à l'aéroport de Francfort d'entre 1 et 3% au cours de l'exercice financier 2016. Les indicateurs opérationnels du Groupe, le BAIIDA et le BAII, devraient figurer dans une plage entre légèrement au-dessus du niveau de 2015 et jusqu'à 30 millions d'euros plus élevés. Les revenus devraient atteindre jusqu'à 2,65 milliards d'euros, tandis que le résultat du Groupe devrait être égal ou légèrement supérieur à celui de l'exercice 2015. "Cela dépendra, en particulier, de l'évolution de la situation à l'aéroport turc du Groupe, à Antalya. Ces prévisions ne tiennent pas compte de la clôture de la transaction pour l'exploitation des aéroports régionaux en Grèce", ajoute le groupe.

Des résultats mitigés à l'étranger
Le portefeuille aéroportuaire international de Fraport a enregistré des résultats mitigés en 2015. Tandis que les aéroports de Ljubljana en Slovénie, Lima au Pérou, Hanovre et Xi'an en Chine centrale ont enregistré une croissance positive, les plates-formes bulgares Twin Star combinées de Varna et de Bourgas ainsi que les installations d'Antalya en Turquie et de Saint-Pétersbourg en Russie, ont affiché une baisse du nombre de passagers, reflétant en partie la situation politique en Russie.