Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 25 Novembre 2015

Frontières: la passoire n'est pas tout à fait bouchée



C'est une démonstration par l'absurde qu'un jeune avocat vient de faire entre Paris et Berlin. Il a réussi à prendre un avion sans autre pièce d'identité qu'une carte d'avocat !



Cela aurait peut-être marché aussi avec une carte barrée de tricolore comme une carte de policier ou une carte de presse ? Alexandre reste en tous cas encore tout surpris lorsqu'il raconte cette histoire au Parisien. Parti tard chez lui vendredi soir de son cabinet, il s'aperçoit à l'aéroport qu'il n'a pris aucun papier d'identité. Or depuis le 13 novembre, même à l'intérieur de l'espace Shengen, il est devenu en effet indispensable de présenter une carte d'identité ou un passeport, en plus de son billet. Il n'en a pas, mais veut tout de même aller enterrer la vie de garçon d'un copain comme prévu, à Berlin. Sa carte d'avocat lui sauve la mise.... il passe. Pareil à Berlin, où les contrôleurs comprennent qu'il est juge. De quoi provoquer un léger sursaut au Consulat de France qu'il a finalement idée d'appeler une fois arrivé à bon port, histoire de voir comment rentrer. Le jeune homme a finalement faire faire un aller retour à un copain, pour chercher son passeport. Mais Alexandre aura fait la preuve, bien involontairement, que tous les trous de la passoire ne sont pas bouchés...