Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 7 Avril 2011

Gare aux excès du numérique, clame le Président de la CNIL



Dans un livre publié hier jeudi, le Président -depuis 7 ans- de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) s'inquiète des technologies numériques et multiplications de fichiers qui, dit-il "mettent la vie privée en péril". Les voyageurs d'affaires sont parmi les premiers concernés.



Gare aux excès du numérique, clame le Président de la CNIL
Vidéosurveillance, biométrie, géolocalisation, transmission de données personnelles, les nouvelles technologies font parties de la vie quotidienne du déplacement professionnel mais le Président de la CNIL estime que tout cela se fait un peu trop sans contrôle, ou plutôt sous une version américanisée de gestion qui ne le convainc pas vraiment. Alex Türk, dans son livre intitulé clairement "La vie en péril", évoque une "invasion des puces", comme autant de dangers potentiels pour les libertés et l'intimité. Si les entreprises sont sensées transmettre toutre élaboration de fichiers à la CNIL, la vie quotidienne du voyageur d'affaires le contraint à transmettre ses infos privées, ne serait-ce qu'aux compagnies aériennes qui, s'il doit se rendre aux Etats-Unis, les transmettront elles mêmes aux autorités américaines. lPour le Président de la CNIL, c'est un vrai problème : "On ne peut pas continuer comme ça, avec un système dans lequel les Européens en Europe n'ont pas le droit à la protection du droit européen". Il met également en cause les réseaux sociaux, pour les mêmes raisons: "le développement de Facebook et de Google se fait dans le cadre du droit américain et ce, en Europe", constate Alex Türk qui suggère une prise en main à l'occasion du G8 Web qui doit avoir lieu en Mai prochain, juste avant le prochain G8 de Deauville. "Si on n'y prend pas garde, d'ici 2020, ce sera irréversible, nous aurons perdu une part de nos libertés au profit des technologies et ça, je refuse, c'est inacceptable", dit il en appelant chacun à "prendre ses responsabilités", notamment les jeunes, mais aussi en demandant aux états de se mettre d'accord "pour mettre en place un mécanisme juridique protecteur des droits des citoyens sur le plan international", résume-t-il.

"La vie privée en péril / Des citoyens sous contrôle" d'Alex Türke, Editions Odile Jacob, 269 pages, 19,90 €.



1.Posté par patrick le 07/04/2011 21:56
Un constat juste et pertinent d’Alex Türk bien qu’incomplet. Cela fait des années que les sites américains comme Squidoo ou français comme Qu'est-ce que c'est ? (www.questcequecest.com) expliquent les dérives et, surtout, expliquent comment s’en protéger efficacement, y compris à l’étranger.

Au rythme où va le web, il sera bientôt possible en interrogeant un site de connaître: votre nom complet, votre adresse et numéro de téléphone, votre âge, vos parents, vos voisins, vos revenus moyens, la valeur moyenne de votre maison.

Il ne s’agit pas de science-fiction. C’est déjà la réalité aux Etats-Unis.

La réglementation des Etats-Unis est différente de celle de la France. C’est justement pour cette raison qu’il sera difficile d’interdire à un site web implanté à l’étranger de chercher à collecter des informations sur des ressortissants Européens.