Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 5 Juin 2013

Gaz de schiste : les analystes prévoient un effondrement du prix du pétrole d'ici à dix ans



N'allez pas vous jeter immédiatement sur vos tableurs pour modifier vos budgets prévisionnels, mais l'information mérite d'être soulignée car elle pourrait bien bousculer le transport automobile - et celui de l'aérien - dans quelques années. Selon le très respectable bureau américain des matières premières, le prix du baril de pétrole pourrait s'effondrer d'ici 10 ans, lorsque la production américaine aura atteint voire dépassé celle des plus grands producteurs mondiaux.



Seul point noir de cette annonce, il s'agit du pétrole extrait du gaz de schiste avec tous les problèmes écologiques que cela induit. Pour les analystes américains, le prix du baril pourrait être inférieur à 40 $ dans les années 2025/2030. Un prix jugé peu crédible par l'OPEP qui affirme que le coût de production de ce pétrole est deux fois plus cher, aujourd'hui, que le coût par extraction naturelle. Le Canada a confirmé cette analyse avec ses puits dans l'Alberta. Mais avec une production américaine en hausse permanente, les USA constatent que les coûts de production baissent de mois en mois et que le coût global de l'extraction est à ce jour inférieur de 20 % à la dépense énergétique annuelle du pays.
Si les faits devaient se confirmer, les analystes estiment que la chute du pétrole serait inexorable à partir de 2020 et continue jusqu'en 2030. Rappelons qu'en France, l'interdiction d'extraire du pétrole des gaz de schiste reste appliquée tant qu'aucune solution écologique fiable n'aura été trouvée. La Chine, grosse consommatrice de carburant, vient également d'engager un programme de recherche autour du gaz de schiste d'un montant de 2 milliards d'euros.



1.Posté par isa_jouarre le 06/06/2013 02:02
Juste une petite précision, avant de commenter plus avant votre article.
En matière d'hydrocarbures non conventionnels (ou encore d'hydrocarbures de roche-mère) on peut extraire SOIT du GAZ (dit alors "gaz de schiste") SOIT du PETROLE ("dit pétrole de schiste"). Cela dépend du sous-sol, de la géologie. Mais en aucun cas on ne produit du pétrole à partir du gaz de schiste. Non, on produit du pétrole de schiste ou du gaz de schiste!!
Pour information, les puits d'exploration actuellement mis en place dans le bassin parisien (à Huiron, à Chartronges, prochainement à Jouarre, à Doue ou à Fontenay de Bossery) ont pour objectif de trouver du pétrole de schiste.
Par ailleurs en matière d'indépendance énergétique des USA, lié à l'exploitation des gaz ET pétrole de schiste. Il y aurait beaucoup à dire!
Que voulez-vous dire en écrivant: "le coût global de l'extraction est à ce jour inférieur de 20 % à la dépense énergétique annuelle du pays"?
Enfin, pour que la chute du prix du pétrole soit avérée en 2030, il faudrait être sûr que le pétrole de schiste soit encore extrait à cette époque. Et rien n'est moins sûr!