Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Google Glass intéresse aussi les TMC et les travel managers


On pourrait croire que c'est un gadget, cher (environ 1600 $) et que son utilisation se borne à l'univers des loisirs. Erreur ! Google Glass intéresse aussi les TMC, persuadées que pour les voyageurs d'affaires, ce sera un outil privilégié pour ne pas perdre contact avec l'entreprise et un accessoire utile pour les modalités du déplacement professionnel.



Si on ne prête qu'aux riches, on sait aujourd'hui qu'American Express ou HRG regarde attentivement les possibilités des Google Glass dont la commercialisation commencera en 2014. Mais pour en faire quoi ? Avant d'en détailler les possibilités, il nous faut revenir sur le produit. Un écran miniature installé sur une monture de lunettes, connecté au net et qui permet de recevoir en temps réel des informations aussi diverses que variées : mails, texto, pages internet ou vidéoconférence. Google a rapidement précisé que des applications spécifiques seront développées pour ce produit et que les codes de développement seront publics. Il n'en faut pas plus pour exciter l'imagination des concepteurs informatiques.
Voilà ce qui a naturellement attiré les professionnels du voyage d'affaires. Et parmi les plus intéressés, les TMC persuadées que ce sera l'un des outils clés du voyage d'affaires d'ici dix ans. American Express serait l'une des agences de voyage à l'écoute du produit. Dans le cadre de la réunion annuelle de la GBTA à San Diego, en off, plusieurs développeurs ont réfléchi à voix haute sur les possibilités du système : information d'avant ou d'après vol, gestion des modifications, vidéoconférence avec un conseiller voyage en cas de souci... Pas moins d'une quarantaine de pistes sont en cours de réflexion. Et la TMC américaine aurait discrètement interrogé ses clients. Ils sont unanimes à trouver que le projet est valable à condition que le prix des lunettes baisse. Google en est persuadé. Et les experts emboitent le pas. Avant 2017, elle seront deux ou trois fois moins chères. De quoi attirer les voyageurs d'affaires et les DSI. Bref, pour l'heure que du bonheur. Il reste à attendre les démonstration et la baisse du prix de vente des Google Glass pour se prononcer.

Philippe Lantris

Dimanche 1 Septembre 2013


Notez