Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 25 Septembre 2011

Google accusé de "tripatouillage" par le sénat américain



Dans un résumé publié par la presse US et commenté sur le site français de ZDnet, le patron de Google, Eric Schmidt aurait passé un très mauvais quart d'heure face à une commission sénatoriale américaine qui lui a reproché son manque d'honnêteté dans l'affichage des résultats de recherche liés aux requêtes des internautes.



Google accusé de "tripatouillage" par le sénat américain
Les sénateurs ne se sont pas contentés d'exposer des ressentis, ils sont venus "preuves en mains" contester la fameuse impartialité de Google. Le sénateur Mike Lee a démontré, tableaux à l'appui, que Google favorisait dans un grand nombre de cas ses propres sites au détriment de ceux de la concurrence. "Vous n'avez pas respecté la règle que vous énoncez en permanence mais que vous violez délibérément, celle de l'équilibre des résultats" a poursuivi le Sénateur en faisant une démonstrations sur un peu plus de 650 requêtes.
Pour sa défense, le patron de Google a joué la carte de l'apaisement et de la subjectivité se bornant à reconnaître "l'approche parfois subjective des résultats affichés". Dans le même temps, Expedia a annoncé qu'elle avait engagé une vase étude sur l'affichage des résultats dans le monde du voyage afin de démontrer si Google favorise ses propres services au détriment des agences de vente en ligne. Quel que soit le résultat, il est peu probable que le gouvernement américain prenne des mesures "anti trust" contre Google.