Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Dimanche 19 Février 2012

Google espionnait les utilisateurs d'Apple


Google espionnait les utilisateurs du navigateur d'Apple, via Safari, c’est ce qu’a révélé le journal Wall Street le 17 février 2012. Grâce à la nouvelle fonctionnalité +1+ qui correspond au bouton «j’aime» de Facebook, le géant des moteurs de recherche surveillait les habitudes de navigation des internautes qui utilisaient Safari sur leur Mac. Cette faille du système, exploitée par Google, permettait l’installation de cookies sur Safari. Contacté par le journal, le moteur de recherche a démenti sa volonté d’espionner en assurant que les données étaient anonymes. Depuis la révélation de cette intrusion, google a supprimé ce suivi.



Dans ses pages du vendredi 17 février 2012 Wall Street Journal a révélé que Google parvenait à espionner les internautes qui utilisaient le navigateur Internet d'Apple Safari installé sur les ordinateurs Mac mais également sur les iPhone. Le moteur de recherche ainsi que d’autres entreprises publicitaires du net parvenaient, via des cookies, à connaître les sites que fréquentaient les utilisateurs de Safari. Le géant d’Internet a réfuté les accusations d’espionnage du journal américain, expliquant que les traceurs mis en cause correspondaient au le bouton +1+ lancé en mars dernier. «Afin d’activer ces fonctionnalités, nous avons créé un lien temporaire de communication entre les navigateurs Safari et les serveurs de Google, pour pouvoir vérifier si un utilisateur de Safari était également connecté à un compte Google», a-t-il indiqué à l’AFP. Le moteur de recherche a affirmé qu’il n’avait pas vu que ce dispositif permettrait à d’autres cookies publicitaires de s’installer. A la suite de la parution de l’article, il a supprimé cet accès et commencé à retirer les témoins de connexion pointés du doigt. Selon les ingénieurs de Google, un très grand nombre de site utilise encore cette faille de sécurité. Apple n'a pas encore réagi à cette information. On sait cependant que la firme à la pomme est désormais très sensibilisé à la confidentialité des données de ses utilisateurs.
Notez




1.Posté par y t le 20/02/2012 12:50
Twitter
Dans le contexte actuel de bataille rangée autour de la problématique "identité sur le net"(utilisation compte fb, twitter, g+, etc pour se loguer sur quasi tous les sites/services), bataille rangée laissée à deux ou trois "monstres" prônant en plus souvent ouvertement la fin de l'anonymat, utilisation de pseudos, privacy sur le net (déclarations claires à ce sujet de E Schmidt ou M Zuckerberg, du genre « le vie privé c’est fini, il faudra juste vous y faire), ou par exemple :
http://www.slate.fr/story/48099/facebook-tu-me-fais-peur
ou :
http://www.glazman.org/weblog/dotclear/index.php?post/2011/11/14/Facebook-Morons

Ainsi que l'utilisation/vente des données personnelles, valeur majeure de l'affaire, par exemple :
"#Facebook, 800 millions d'users, valorisé 100 milliards. A la bourse de l'humain numérique, je vaux donc 125$. "
https://twitter.com/#!/marklor/status/163698040195121152

Il est assez évident qu'aucune loi uniquement "défensive" ou "contraignante" sur l'existant ne "fonctionnera", et il est essentiel de définir un nouveau rôle et organisations associées, à ce sujet :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
Ou rappelons le, pour que les choses "fonctionnent sans friction"(ne pas voir 36000 login/passwrds à se rappeler), il n'est nécessaire en aucune manière qu'un identifiant unique par personne ne soit partagé entre les acteurs (pas plus que votre numéro de profil facebook ou google est transmis à qui que ce soit), et que cette direction devrait de fait être évitée à tout prix.

Rôle et organisations (plusieurs bien évidemment et avec possibilité de déménager, condition sine qua non à possibilité de relation de confiance) associées, exactement le et les mêmes nécessaires pour la mise en place d'un environnement du type :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/

Et il ne s'agit en aucun cas de "tout refaire", techniquement quasi tout est déjà là.





Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.