Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 19 Septembre 2011

Grande année annoncée pour l'hôtellerie française


KPMG a présenté le bilan annuel de l’activité des chaînes hôtelières françaises et leurs perspectives pour 2011-2012. Pour la 34ème édition de son étude, le cabinet a analysé les rations d’exploitation et de gestion d’un panel de 2 702 hôtels représentant un parc hôtelier de 220 248 chambres, soit 37% du parc hôtelier homologué français. Et les conclusions de l'étude «L’Industrie Hôtelière Française» sont très claires : si 2010 a été difficile, 2011 signe le renouveau de l'hôtellerie française grâce au retour de la clientèle étrangère.



Grande année annoncée pour l'hôtellerie française
En 2009 avec les effets de la crise économique et le recul de la clientèle étrangère, les différents segments hôteliers ont connu une baisse de 1,7 à 5,9 points de leur taux d’occupation. L’année 2010 a permis une reprise en deux temps : « molle » au premier semestre, l’hôtellerie a enregistré une reprise de son activité à partir de la saison estivale pour en enregistrer +1 point de taux d’occupation fin décembre 2010, toutes catégories confondues. Les hôtels 4/5 étoiles ont été les moteurs de cette reprise, avec +5,5 points, renouant avec la clientèle d’affaires individuelle, les séminaires résidentiels et la clientèle étrangère.

En 2011, conséquence du « Printemps arabe », la clientèle s’est recentrée sur des destinations européennes rassurantes (notamment Espagne, France, Croatie…) ou bon marché (Turquie, Grèce…). Les résultats pour l’hôtellerie française sont excellents, avec un taux moyen d’occupation cumulé de 66,4% pour le premier semestre 2011, toutes catégories confondues (+3,6 points par rapport à juin 2010), ainsi qu’une activité toujours soutenue à fin août 2011 (soit +3,4 points). Les établissements 4 étoiles profitent pleinement du rebond avec une hausse de leur taux d’occupation de +4,3 points à fin août 2011, atteignant 73,4% en moyenne en France. Or, ce rebond est favorable à tous les catégories hôtelières : +2,2 points en 0/1 étoile, +5,0 points en 2 étoiles et +2,6 points en 3 étoiles. Paris et la Côte d’Azur enregistrent une année record en matière de résultats.

Une reprise tirée par le voyage d'affaires

L’année 2009 avait marqué un tournant dans l’évolution du revenu par chambre disponible, avec une rupture nette pour tous les segments hôteliers moyens et hauts de gammes. Seuls les hôtels économiques parvenaient à maintenir le niveau du RevPAR (revenu par chambre disponible). L’année 2010 a été avant tout marquée par une reprise active des taux d’occupation avec la reconquête des clientèles d’affaires et étrangères, tout en maintenant le prix moyen : de 0% à 2,3% d’augmentation du prix moyen selon les catégories. Avec des RevPAR à «deux chiffres», le rebond est à l’image de l’effet crise de 2009. A fin août 2011, les progressions des RevPAR sont de l’ordre de +6,2% en 0/1 étoile, 13,7% en 2 étoiles, 10,5% en 3 étoiles et 18,7% en 4 étoiles. Conséquence logique d’un rééquilibrage de l’activité hôtelière en 2010 effectué à pas forcé par les professionnels de l’hôtellerie, le résultat brut d’exploitation moyen a connu une importante remise à niveau par rapport à l’année précédente, particulièrement dans les segments hôteliers haut de gamme 4/5 étoiles (+17% par chambre louée après -24,6% en 2009 pour les hôtels 4/5 étoiles, +8,4% après -22,5% pour les hôtels 4 étoiles standards et +12% après -21,1% pour les hôtels 3 étoiles). Les hôtels 0/1 étoile et 2 étoiles maintiennent leurs niveaux de RBE (Revenu Brut d'exploitation).
Notez




1.Posté par Romain le 20/09/2011 07:39
Je ne sais pas si les prix augmentent mais je constate que pour les voyageurs le choix hôtelier se restreint. Avec 90 € par jour en France, nous sommes plus proches de l'hôtellerie économique que de celle de luxe. prix à la hausse signifie qualité de voyage à la baisse. non ?

2.Posté par SATELIT le 20/09/2011 09:19
Et se pose la question des normes pour les hôtels de moyenne catégorie .... jusqu'où pourront-ils tenir le coup?
Existe toujours le point déplaisant pour nous et nombre d'étrangers: la condidération du client.....

3.Posté par Valerie le 20/09/2011 10:15
Ces études sont toujours intéressantes.
A quand des études sur les tarifs semaines vs les tarifs Week end ?
Les prix moyens ne seraient plus tout à fait les mêmes en particulier sur le segment 2 ou 3 etoiles. Nous aurions une vraie étude sur le tarif des hotels pour nos voyageurs d'affaires et des arguments factuels face à des DRH ou des DFI pas toujours comprehensifs quant à la réévaluation des plafonds de remboursement.



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.