Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Grève Air France: les pilotes lèvent le préavis, les navigants attendent un rendez-vous


Le Syndicat national des Pilotes le Ligne a annoncé jeudi la levée du préavis de grève prévue du 4 au 7 mars. Les pilotes se disent satisfaits des éléments d’information apportés par le Ministre du Travail, concernant la réforme de la caisse complémentaire de retraites. De leur côté, les personnels navigants attendent un rendez-vous avec le Cabinet du ministère du Travail pour clarifier la situation.



© Photo Air France
© Photo Air France
Le conflit entre le cockpit et le personnel de cabine n’est pas encore résolu, mais le gouvernement semble jusque là avoir agi avec diplomatie. Les débats liés à la réforme de la Caisse de retraite du personnel navigant (CRPN), qui avaient conduit récemment au dépôt de deux préavis de grèves, apaisent, comme en témoigne le communiqué publié jeudi par le SNPL : «Sur la base [des] engagements [pris par le gouvernement], les instances du SNPL F ALPA ont décidé de lever le préavis de grève déposé pour la période du 4 au 7 mars» indique le syndicat, qui ajoute : «Enfin, les travaux finaux peuvent commencer !».
Les pilotes se félicitent du maintien global du projet adopté en 2008, qui ne devrait subir que « des ajustements sur deux points précis » : le suivi dans le temps des augmentations de cotisations, et la correction des effets de seuil. Le SNPL note que les discussions entre les partenaires sociaux devront être terminées avant l’été pour une mise en place de la réforme au 1er janvier 2012.
Les syndicats PNC (Personnel navigant commercial) réunis au lendemain de cette annonce ont indiqué : « Nous avons considéré que ce courrier était suffisamment vague et interprétable pour que le SNPL y ait trouvé matière à lever son préavis. C'est pourquoi nous avons décidé de demander une rencontre avec le Cabinet du ministère du Travail pour nous faire confirmer que la réforme de 2008 n'est pas à l'ordre du jour ».