Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 14 Juin 2010

Grève annoncée du 24 juin : bien plus dure selon les syndicats SNCF



Alors que la grève du 27 mai avait été peu suivie, celle du 24 juin pourrait être bien différente. En dévoilant dans quelques heures son plan "retraite", le gouvernement risque de mettre le feu au poudre. Pour les syndicats, les réactions sont vives sur le terrain. Ils estiment que les cheminots devraient être nombreux à protester contre les mesures qui devraient privilégier l'allongement du temps de travail.



Pour Didier le Reste, patron du syndicat CGT comme pour Christian Mahieux à Sud Rail, le discours actuel du gouvernement sur les retraites est "une reculade dangereuse pour la SNCF". Aussi, l'appel à la grève générale de la fonction publique a t-il eu de l'écho dans les dépôts. A cette heure, selon des sources internes, la mobilisation est forte et le mouvement vise à un blocage significatif de la circulation des trains : 1 TGV sur quatre et quasiment pas de Corail ou de Teoz. S'il est encore trop tôt pour dire si l'objectif a des chances d'être atteint, il semblerait que chez les contrôleurs aériens, l'heure soit aussi à la mobilisation. "On pourrait bien assister à un mouvement encore plus important que celui engagé en 2009" précise l'un des membres du syndicat qui ajoute que "Au delà des problèmes posés par le nouveau statut des retraites, l'uniformisation du ciel européen est un danger sans précédent pour le contrôle aérien".



1.Posté par HU le 19/06/2010 12:41
Les greves SNCF... ou en leur temps EDF etc...sont efficaces puisque dérangent MAIS les voyageurs trinquent souvent trop souvent.

Les manifestations dans la rue avec pancartes...tellement vues que le gouvernement ne s'en soucie pas plus que l'entreprise. Belle économie par prélèvement des salaires!

Face aux disparités, à l'incompétence, aux privilèges de certains toujours au détriment du peuple vache à lait, face à l'injustice et à la multiplication de roitelets, n'existe t il pas d'autre solution que celle ci toujours répétée sans trop de succès?

Vrai qu'un age minimum exigé, simultanément à un nombre d'annuités dépassant les 40 ans et croissant, n'est pas une solution de fond, d'autant que certains n'ont pas à les respecter (les députés, 5 ans et rente imméfiate de 2500 eu net? entre autres exemples),

Avec l'impot et les taxes qui augmentent sans cesse, le prix des produits élémentaires de survie les détournements de destination de certains impots (voir pour la sécurité sociale) , les abus de beaucoup placés où ils sont du fait de leurs relations mais pas de leur intelligence, nous arrivons à une dite république mettant au travail ses vieux, au chomage ses jeunes, ce qui mène à un pays sans dynamique et à ralentir de façon proportionnelle la consommation = entreprises qui ferment, confiance qui se perd,

en bref sait on compter dans ce pays?

et sait on s'adapter en changeant ses façons pour protester?