Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Grève des contrôleurs du ciel : des retards et des annulations


La vie des voyageurs d'affaires n'a pas été un long fleuve tranquille ce lundi, et le mouvement de grève des contrôleurs du ciel étant également programmé ce mardi 3 avril, il importe de s'informer avant de se déplacer dans les aéroports.



Grève des contrôleurs du ciel : des retards et des annulations
Le conflit a conduit lundi à la fermeture des aéroports de Pau, Béziers, Rouen, Avignon et du Bourget, selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) et à des dizaines d'annulations à Nice (dont 30 vols Air France), Lyon Saint-Exupéry, Marseille et Toulouse. Des retards de plusieurs heures ont par ailleurs été enregistrés dans la matinée sur les plateformes régionales. A Orly, où la DGAC avait anticipé le mouvement en demandant aux compagnies de réduire de 20 % leurs programmes de vols ces 2 et 3 avril, c'est finalement 22 % des vols qui ont du être annulés, avec en moyenne une heure de retard au départ et à l'arrivée sur l'aéroport sud de Paris. Les vols ont également été légèrement perturbés à Roissy mais essentiellement par des retards au décollage où à l'atterrissage.

Le mouvement se poursuit ce mardi et là encore des perturbations importantes sont attendues, notamment en province où la réforme du contrôle aérien est particulièrement mal vécue. A nouveau 20 % des vols ont été supprimés à Orly. La DGAC explique avoir besoin de restructurer ses services pour s'adapter à une coordination européenne accrue et la modernisation des technologies. La CGT, la CFDT et l'Unsa estiment que près de la moitié des 30 services de contrôle d'approche sont menacés et, par ricochet, des dizaines d'emplois.